France Info suspend Jean-François Achilli, suspecté de travailler pour Jordan Bardella


Le président du RN Jordan Bardella est-il en train d’écrire ses mémoires, avec la complicité de collaborateurs de France Info ? Le Monde révèle dans une enquête publiée le 13 mars que l’ultra-identitaire, âgé de 28 ans aurait collaboré dans l’ombre avec Jean-François Achilli, éditorialiste à France Info et animateur de l’émission “Les Informés”, dans l’écriture de son autobiographie. L’ouvrage n’aurait pas encore trouvé d’éditeur. L’historien Fabrice d’Almeida, vice-président de l’université Paris-II Panthéon-Assas, et « consultant histoire » pour France Info est aussi cité. Selon Le Monde, Jean-François Achilli aurait accouché le lepéniste « de ses souvenirs, permettant ainsi à un début de texte de voir le jour ».

La déontologie journalistique bafouée ?

Le journaliste rétorque dans les colonnes du quotidien : « Je n’ai pas signé de contrat d’écriture – tout ceci relève de ma vie professionnelle personnelle. » Nonobstant, ces révélations ont engendré une puissante agitation parmi les salariés de Radio France, à quelques semaines des élections européennes.

Dans un courriel interne envoyé à la rédaction, le directeur de France Info, Jean-Philippe Baille, a annoncé jeudi 14 mars que Jean-François Achilli ne présentera pas la prochaine émission « Les Informés » aux côtés de Bérengère Bonte. Indigné, Jordan Bardella a partagé son indignation sur X (ex-Twitter) : « Ces méthodes pratiquées par le service public sont dignes des pires régimes et font honte à la démocratie. » S’il n’a pas confirmé cette collaboration, l’élu d’extrême droite parle « d’échange « supposé » autour d’un livre d’entretien – qui n’a pas vu le jour. » Des méthodes exercées par le service public qu’il qualifie « dignes des pires régimes ». Assez culotté venant d’un ultra-identitaire.

Suites à la suspension du journaliste de l’antenne à titre conservatoire, la SDJ de France Info s’est entretenue avec Jean-François Achilli. S’il « dément les informations publiées » et assure avoir refusé d’écrire la biographie du président du RN, l’intéressé « ne nie pas avoir des contacts avec [lui], comme il le fait avec d’autres responsables politiques d’autres bords. » Ou l’art de manier le flou…

Or, si les faits qui lui sont reprochés s’avèrent justes, la déontologie journalistique serait bafouée et « pourrait ternir la réputation d’impartialité de la rédaction de France Info », réagit la société des journalistes. La SDJ attend qu’il soit reçu par la direction pour pouvoir s’expliquer. Une affaire à suivre.



Nous n’avons pas pu confirmer votre inscription.



Votre inscription est confirmée.





Source link

Leave a Comment