Une cyberattaque sur France Travail compromet 43 millions de comptes


Le successeur de Ple Emploi, France Travail, vient d’annoncer avoir t victime d’une cyberattaque accompagne d’un vol de donnes. Au total, les informations personnelles de 43 millions de personnes sont potentiellement impactes.

Après les perturbations sur les services de l’Etat en début de semaine, c’est une affaire plus importante qui mobilise les experts en cybersécurité. En effet, France Travail (anciennement Pôle Emploi) a publié un communiqué précisant avoir été victime – avec le réseau Cap Emploi – d’une cyberattaque. L’organisme ne donne pas de détail sur le type d’attaques, mais elle souligne qu’elle s’est accompagnée d’un vol de données personnelles.

Les enquêtes ont montré que plusieurs informations confidentielles ont été compromises : nom et prénom, date de naissance, numéro de sécurité sociale, identifiant France Travail, adresses mail et postale et numéros de téléphone. France Travail précise rapidement que les mots de passe et les données bancaires utilisées pour l’indemnisation ne sont pas concernés par la cyberattaque.

43 millions de personnes concernées

Plus inquiétant, le nombre de personnes concernées par cette violation de données est énorme. La base dérobée comprend en effet « les données personnelles d’identification des personnes actuellement inscrites, des personnes précédemment inscrites au cours des 20 dernières années ainsi que des personnes non inscrites sur la liste des demandeurs d’emploi mais ayant un espace candidat sur francetravail.fr. ». Au total, c’est 43 millions de personnes qui sont « potentiellement » concernées.

France Travail a notifié l’incident de sécurité à la Cnil et a déposé plainte. Une enquête a été ouverte par le Parquet de Paris. Par ailleurs, l’organisme annonce la mise en place d’une plateforme téléphonique le 39 49 pour un accompagnement des personnes si besoin.



Source link

Leave a Comment