Marguerite Bérard, la patronne des réseaux France, quitte BNP Paribas


Encore un départ surprise dans le monde de la banque. Marguerite Bérard, membre du comité exécutif de BNP Paribas et directrice de la banque commerciale en France, quitte la première banque de la zone euro pour poursuivre, dit-elle dans un communiqué, «de nouveaux projets professionnels» en dehors du groupe.

Enarque, issue de la même promotion Senghor que le président Macron, inspectrice des finances, Marguerite Bérard a effectué la première moitié de sa carrière dans la haute fonction publique comme conseillère sur les questions sociales auprès du président Nicolas Sarkozy entre mai 2007 et fin 2010. En 2011 et 2012, elle a dirigé le cabinet du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, Xavier Bertrand. Elle avait ensuite rejoint le groupe BPCE, pour prendre la responsabilité de la stratégie au sein de la direction générale du groupe, avant d’en devenir numéro deux en charge des finances et de la stratégie en 2016.

Une énarque pur jus

Annoncé en 2018, son départ pour le groupe BNP Paribas, où elle n’occupait plus de position de numéro deux comme chez BPCE, mais disposait d’un siège au comité exécutif, avait à l’époque surpris sur la place de Paris. Marguerite Bérard avait d’abord été pressentie pour prendre la tête de la Caisse des dépôts. Un poste finalement décroché par Eric Lombard, ancien PDG de Generali France. Le mandat de ce dernier à la CDC, renouvelé en janvier 2023, court encore pour deux ans jusqu’en mai 2026 où il sera touché par la limite d’âge.

Marguerite Bérard continuera-t-elle sa carrière en dehors du secteur de la banque, à l’image de Frédéric Oudéa, l’ex patron de la Société Générale, ou de Laurent Mignon, qui a quitté BPCE pour Wendel ? Elle quitte en tout cas la tête de la banque commerciale en France de BNP Paribas, à un moment charnière où la remontée rapide des taux bouscule la banque de détail, ce qui se ressent sur la marge nette d’intérêt. Le groupe a d’ailleurs annoncé cette semaine 400 millions d’euros d’économies supplémentaires en 2024.


A lire aussi:

BNP Paribas taille dans ses coûts pour donner des gages aux investisseurs

Dans le cadre du plan stratégique du groupe à horizon 2025, la dirigeante a œuvré pour développer le fonds de commerce sur les métiers entreprises et banque privée, et ainsi diversifier le business mix.

«La direction générale salue l’engagement constant de Marguerite Bérard au service du développement des activités de la banque commerciale en France et sa contribution au comité exécutif du groupe», mentionne sobrement le communiqué.



Source link

Leave a Comment