«Irresponsabilité», «le président fait peur»: les oppositions critiquent le discours de Macron sur l’Ukraine


Les oppositions ont chargé le discours d’Emmanuel Macron, jugé trop belliqueux. Invité des « 20 heures » de TF1 et de France 2, le président de la République a assuré que l’Europe se devait d’être prête à « répondre » à une « escalade » de la Russie sans être à « l’initiative » du combat militaire. « La France est une force de paix », a-t-il affirmé.

Mais son discours a déplu à droite, alors que se détache à l’horizon l’échéance des élections européennes. « Veut-il faire la guerre à la Russie ou occuper l’espace politique en pleine campagne des européennes ? », a fait mine de se questionner le patron de LR, Eric Ciotti, sur X. « Soutenir l’Ukraine, oui. Souffler sur les braises d’un potentiel conflit mondial à des fins électorales, non », a-t-il ajouté.

« Masquer son échec ». La critique a eu des ton similaires du côté du Rassemblement national. Son président, Jordan Bardella a mis en exergue le « sujet douloureux de la guerre en Ukraine à des fins de politique intérieure, en pleine élection ». « Cette forme de légèreté, d’irresponsabilité et de cynisme a de quoi inquiéter les Français », a-t-il fustigé sur le réseau social X.

A gauche, l’heure est aussi à la critique. « Si on alimente la guerre, on finit par la faire soi-même. Ceux qui veulent la paix préparent la paix. Lui non », a affirmé Jean-Luc Mélenchon, ancien candidat insoumis à la présidentielle, sur X, jugeant que « le président fait peur ».

Du côté d’EELV, la cheffe des écologistes, Marine Tondelier, a estimé sur X que « Macron n’a pas rassuré. En réalité la France est isolée diplomatiquement ». Quant à Fabien Roussel, patron des communistes, a, lui, épinglé « l’irresponsabilité et le cynisme » du président, « poussés à leur paroxysme », note Le Figaro. Selon lui, Emmanuel Macron serait « prêt à déclarer la guerre à la Russie » pour « masquer son échec en France ».





Source link

Leave a Comment