Dominique Crenn, nouvelle jurée de Top Chef : “C’est une émission iconique”


La cheffe trois étoiles intègre le concours de M6 dont la 15e saison démarre ce mercredi.


Publié



Temps de lecture : 7 min

Dominique Crenn, cheffe 3 étoiles. (RADIOFRANCE)

La cheffe cuisinière triplement étoilée Dominique Crenn fera enfin partie du jury de la nouvelle saison “Top Chef” qui démarre mercredi 13 mars à 21h10 sur M6. Toujours orchestré par Stéphane Rotenberg, le programme culinaire entame sa 15e saison depuis le château de Ferrières, en Seine-et-Marne.

Cette saison offrira des incursions dans des lieux magiques comme les Grandes Écuries de Chantilly, ainsi qu’une nouveauté cette année : les 16 candidats devront toujours s’affronter dans des épreuves inédites, des conditions extrêmes et défier de grands chefs tels que Guy Savoy, mais ils seront divisés en deux brigades “chefs contre cheffes”. La première sera dirigée par les trois chefs Paul Pairet, Philippe Etchebest et Glenn Viel et la seconde par les trois cheffes Dominique Crenn, Hélène Darroze et Stéphanie Le Quellec (gagnante de la deuxième saison de “Top Chef” et désormais doublement étoilée).

Un “pont” avec la nouvelle génération

Dominique Crenn avait déjà fait quelques apparitions dans le concours culinaire qu’lle qualifie d’“iconique”. Elle s’est enfin décidée à le rejoindre : C’était intéressant de travailler avec Hélène Darroze, Stéphanie Le Quellec, Paul Pairet, Glenn Viel et Philippe Etchebest, une équipe assez incroyable. C’était un honneur. Cette émission permet d’avoir un contact avec la nouvelle génération, d’être le pont avec la nouvelle génération, mais aussi, d’être inspirée, personnellement.”

La transmission des savoirs et du savoir-faire est un leitmotiv pour la cheffe qui s’est formée toute seule au gré des rencontres et des mains tendues et qui confie que même si désormais, elle a ses propres restaurants et qu’elle est connue, elle ne se repose pas sur ses lauriers : ” Moi, j’apprends tous les jours avec beaucoup d’humilité” d’autant plus qu’elle ne cache pas qu’il y a “du talent dans cette compétition”.

Le face à face entre les deux brigades “chefs contre cheffes” est une situation qui convient à Dominique Crenn qui confie qu’entre femmes, “on se comprend peut-être mieux” : “On approche les choses peut-être différemment et puis on se comprend, aussi, parce qu’on est mamansOn écoute mieux. Je pense que Philippe, Paul et Glenn ont une approche différente. Ils aboient beaucoup, surtout Philippe !

Celle qu’on surnomme la cheffe rebelle de par son parcours et son look atypique, fait de casquette et de tatouages, dénote dans ce milieu parfois assez guindé. Mais elle assume pleinement ses différences, notamment dans une autobiographie, Mémoires d’une chef rebelle (Le Cherche-Midi), dans lequel, au-delà de raconter son chemin hors-norme, Dominique Crenn invite à être soi, tout simplement. Pour elle, “il faut dire les choses comme elles sont et il faut un petit peu casser les choses et les codes, parfois. Il faut se mettre en avant et il ne faut pas avoir peur de parler de qui on est“.



Source link

Leave a Comment