non, une photo de «Vogue» de 2016 n’a pas été utilisée pour truquer son récent portrait de famille – Libération


Selon une théorie devenue hyper virale sur les réseaux sociaux, le visage de la princesse de Galles, visible sur une photographie récemment publiée, proviendrait d’une couverture du magazine de mode américain.

Alors que les spéculations se multiplient autour de l’état de santé de Kate Middleton, absente des engagements publics royaux depuis plusieurs mois, une photo de famille est au cœur de toutes les théories.

Diffusée le 10 mars, à l’occasion de la fête des mères au Royaume-Uni, on y voit la princesse de Galles entourée de ses trois enfants. Un événement pour tous ceux qui suivent l’actualité de la famille royale : il s’agit du premier cliché officiel de Kate Middleton depuis son hospitalisation, mi-janvier, pour une «opération de l’abdomen» selon le Palais. Or plusieurs détails prouvent que cette photo a été éditée, notamment au niveau d’une manche de la princesse Charlotte. A tel point que les grandes agences de presse ont décidé de dépublier l’image.

Résultat : pour certains internautes, cette photo trafiquée serait la preuve que la famille royale cache un secret inavouable concernant la princesse. La preuve ? Le visage que l’on voit sur ce cliché ne viendrait pas d’une photographie récente, mais de la couverture de Vogue en 2016. Pour le démontrer, plusieurs comptes montrent comment ils ont superposé les deux clichés et obtenu une correspondance parfaite. «Au pixel près», revendiquent même certains. Le 11 mars, une internaute assure : «Mon analyse de cette histoire de la photo de Kate Middleton est qu’ils ont pris son visage de la couverture de Vogue, qu’elle a faite il y a dix ans, et l’ont copié.» Sa publication a été vue 43 millions de fois et a été reprise dans de nombreuses vidéos, sur TikTok notamment, ainsi que par plusieurs médias.

Si la transition dans ces tweets peut laisser entendre que les deux photos sont très similaires, une comparaison côte à côte permet de voir de nombreuses différences. Et de conclure qu’il ne s’agit pas des mêmes photos.

Selon Lionel Charrier, chef du service photo de Libération : «De loin, on peut effectivement estimer que les photos se ressemblent : c’est la même personne, avec le même sourire figé. Mais quand on regarde de plus près, ça ne tient pas, ça ne peut pas être la même photo. Celle de Vogue a beaucoup de lumière naturelle, ce qui n’est pas le cas de la seconde. Et si on peut facilement ajouter [artificiellement] de la lumière du soleil sur une image, on peut beaucoup moins facilement en enlever. L’angle [de prise de vue] est également très légèrement différent, si on regarde le nez par exemple, plus dessiné sur la première image. Par ailleurs, on ne voit pas l’intégralité de son front sur la première image, alors qu’on le voit sur la deuxième.»

On pourrait également citer les lignes du visage, les sourcils ou encore le sourire (les dents du bas de Kate Middleton ne sont par exemple visibles que sur la deuxième image). En somme, non seulement les deux images ne sont pas «identiques au pixel près» comme l’ont prétendu certains, mais en plus elles sont suffisamment différentes pour qu’on puisse conclure qu’il s’agit de deux photographies différentes (et non d’une même image retravaillée). Une conclusion partagée par plusieurs membres de Bellingcat, collectif d’enquêteurs spécialisés dans la vérification des faits.

Ce qui n’explique toujours pas pourquoi la photo familiale a été, en premier lieu, modifiée. Officiellement, les modifications grossières apportées à la photo ont été faites par Kate Middleton elle-même, qui, «comme de nombreux photographes amateurs» s’essaie parfois «à la retouche photo».





Source link

Leave a Comment