à Rennes, le choc des habitants après la fusillade



Charles Guyard (correspondant à Rennes) / Crédit photo : FRANCOIS LEPAGE / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

Une fusillade survenue dans le quartier du Blosne à Rennes le week-end dernier a fait deux blessés, dont un grièvement. Les coups de feu, qui se sont enchaînés pendant plus d’une heure, ont plongé les habitants dans l’effroi. Alice et Henri, un couple de retraités, ont échappé de peu à une fin tragique.

C’est une scène de guérilla qui a embrasé ce quartier du sud de Rennes le week-end dernier. Des tirs nourris visant à prendre le contrôle d’un point de revente de stupéfiants ont fait deux blessés, dont un grièvement. Une fusillade à l’arme longue, survenue en plein cœur du quartier du Blosne, qui a duré plus d’une heure et terrorisé les riverains. 

À l’image d’Alice, 73 ans, et de son mari, Henri, 81 ans, à l’entrée du commissariat de secteur du quartier. Encore sous le choc, ils ont découvert leur appartement dans un piteux état. “Je me suis levé pour aller déjeuner, j’ai allumé et j’ai vu tout le bazar. Le joint de ma fenêtre a été défoncé, mon micro-ondes est défoncé, j’ai deux impacts de balles côté salle à manger et un côté débarras”, décrit Henri. 

“On a jamais connu ça à Rennes” 

Pendant la nuit, cette fusillade a éclaté au pied de leur immeuble. Henri le sait, le couple l’a échappé belle. “Si je m’étais levé lorsque j’ai entendu le bruit, je ne serais pas là aujourd’hui”, fait-il remarquer. Si aucun mort n’est à déplorer, Henri et son épouse ont déposé plainte pour tentative d’homicide, sur les conseils de Frédéric, le chef de ce poste de police. “On part clairement sur du criminel. Mais on ne pourra pas se contenter de dégradations. On n’a jamais connu ça à Rennes. Il y a bien eu des coups de feu, mais c’était sur un moment donné et un temps très réduit”, détaille-t-il.

Selon le Parquet de Rennes, les tirs en rafales ont été entendues entre 1h56 et 3h03 du matin. 



Source link

Leave a Comment