les quatre hommes de l’ombre de Vladimir Poutine


Vladimir Poutine.
AFP

PORTRAITS – Ces intimes, qui ont un accès direct et permanent à Vladimir Poutine, sont les véritables inspirateurs de sa politique nationaliste.

Cet article est issu du Figaro Magazine

Dire qu’il a changé de style en un quart de siècle au pouvoir, du zélé premier ministre d’un président Eltsine déclinant au chef de guerre claquemuré au Kremlin ou dans ses diverses résidences, est un euphémisme. Vladimir Poutine, 71 ans, s’est petit à petit retranché, figure hiératique se tenant à l’abri du reste du genre humain. Durant la pandémie de Covid-19, il a quasiment disparu ne communiquant plus que par écran interposé et accueillant ses rares visiteurs, dûment testés, à une table tenant ces derniers à plusieurs mètres de distance. L’attaque qu’il a lancée contre l’Ukraine a semble-t-il encore renforcé cet «isolationnisme». On l’aperçoit régulièrement tenant ses discours dans des cadres toujours plus solennels où il délivre sa parole de loin avant de se retirer sans se mêler à son auditoire et échanger quelques mots avec ceux qui l’ont écouté.

En réalité, Vladimir Poutine a progressivement resserré son entourage pour ne plus rencontrer qu’une poignée d’hommes avec lesquels il forge son idée de la Russie et de son avenir. Il est frappant, par exemple, que plus aucun des oligarques propriétaires des plus importantes entreprises du pays ne le rencontre depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine.

Voici quatre personnages identifiables qui ont accès au président russe et l’encouragent dans ses options nationalistes et belliqueuses.

Les siloviki

Ce terme dérivé du mot « sila » (force en russe) désigne les hommes des services de renseignement, de la police et des forces armées. Deux d’entre eux appartiennent au cercle intime du président, lui-même ancien agent du KGB.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Vente Flash

4,49€/mois pendant 12 mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Leave a Comment