le show complètement déjanté de Michael “Venom” Page, impérial pour ses débuts


Pour son tout premier combat à l’UFC, Michael “Venom” Page a fait le show, comme a son habitude, et s’est imposé sur décision unanime contre Kevin Holland. A 36 ans, il fait une entrée marquante dans l’organisation.

Michael Page était attendu. Surnommé “Venom” ou “MVP”, il est un spécialiste du show et du chambrage, surtout à l’intérieur même de la cage. Alors son premier combat au sein de l’UFC, à 36 ans et après plus d’une décennie passée au sein du Bellator, était forcément scruté. Face à Kevin Holland, il n’a pas failli à sa réputation.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder l’UFC

Dès son entrée sur la musique de l’Undertaker, le Britannique a fait le spectacle. Puis une fois dans la cage, il a tenu son rôle de showman déjanté. La garde parfois baissée, très vif, il s’est mis à chambrer dès le premier round, après une esquive sur un coup de Holland.

Des danses devant son adversaire au sol

Dans le deuxième round, il a été amené au sol par son adversaire, mais il a réussi à retourner la situation. C’est lui, ensuite, qui a mis Holland au tapis, en fin de deuxième reprise puis dans la troisième. A chaque fois, au lieu de sauter sur son adversaire pour terminer le combat au sol, il a joué l’arrogance et même dansé au milieu de la cage.

Agacé, Holland a un temps imité Page avec des pas de danse ridicules, l’invitant à combattre sérieusement. Mais l’histoire était déjà entendue et Page s’est imposé sur décision unanime. Habitué à célébrer avec originalité, il avait sorti un gant de Thanos ou une Pokéball dans le passé, “MVP” a fait sobre, cette fois. Mais son histoire avec l’UFC ne fait que débuter, il aura d’autres opportunités.



Source link

Leave a Comment