Le PSG concède le match nul face à Reims en Ligue 1


Le match : 2-2

Paris SG -Reims a été ouvert, agréable et riche en occasions en première période, puis décevant en seconde, comme si les deux équipes se contentaient de ce point pour des raisons différentes. Prendre un point à Paris a été une très bonne opération pour Reims. Et comme Brest avait perdu à Lens (0-1) la veille, Paris a pris un point de plus en tête du Championnat.

Cela reste une contre-performance pour les Parisiens qui restent sur trois matches nuls d’affilée en Ligue 1. Les quatre buts ont été inscrits en première période. Marshall Munesti a ouvert le score dès la 7e minute en profitant de deux erreurs de Keylor Navas et d’Achraf Hakimi. Yunis Abdelhamid a marqué contre son camp sur corner pour aider le PSG à revenir (1-1, 17e) avant que Gonçalo Ramos ne donne l’avantage à Paris, avec détermination et réussite (2-1, 19e).

Juste avant le repos, Oumar Diakité a profité d’un moment de déconcentration de la défense parisienne pour profiter d’une ouverture d’Emmanuel Agbadou (2-2, 45e). Dans une seconde période plus calme, Diakité et Lee Kang-in ont eu l’occasion de donner l’avantage à leur équipe respective mais ce 2-2 reflète la physionomie du match.

Le joueur : Oumar Diakité a fait mal à Paris

Compte tenu de la performance réussie par l’équipe de Will Still, l’homme du match ne peut être que Rémois. Récemment sacré champion d’Afrique avec la Côte d’Ivoire, Oumar Diakité a offert le premier but à Munetsi en chipant le ballon dans les pieds d’Hakimi. Puis il a inscrit le deuxième grâce à un superbe tir dans l’axe de la défense parisienne sur une ouverture d’Agbadou.

Il s’est très vite retourné pour ouvrir son pied et tromper calmement Navas avec précision et réussite, avec l’aide du poteau. L’Ivoirien a même eu une balle de 3-2 sur une remise de la tête d’Ito – un peu forte – qu’il n’a pas pu redresser du crâne dans le but. Une passe décisive et un but au Parc des Princes, tout le monde n’y parvient pas.

Le fait : Luis Enrique continue son turnover

L’entraîneur espagnol du Paris SG avait procédé à de nombreux changements dans son onze de départ en laissant sur le banc de touche Gianluigi Donnarumma, Vitinha, Fabian Ruiz, Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé. Navas, Carlos Soler, Manuel Ugarte, Lee Kang-in et Gonçalo Ramos ont donc eu leur chance. Ils ne l’ont pas tous saisi.

Navas a été coupable sur le premier but et Lee a perdu de nombreux ballons. Mais Ramos a marqué son sixième but en L1. Les entrées en jeu d’Ousmane Dembélé et de Mbappé ont apporté un peu de vitesse au jeu parisien dans les vingt dernières minutes et Mbappé a mis Diouf à contribution sur une frappe à ras de terre (90e). Mais cela n’a pas suffi. « C’est la manière dont je fais avec mes équipes (faire tourner), en voulant donner de la confiance à tous les joueurs. C’est ma manière de manager », a dit Enrique au micro de Prime Video.



Source link

Leave a Comment