ce que l’on sait après la découverte de trois corps alors que les recherches ont été suspendues ce dimanche soir


Dans le Gard, le corps d’un homme de 62 ans a été retrouvé dimanche à Gagnières et deux autres corps à Goudargues dans un véhicule. Quatre autres personnes sont toujours portées disparues.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 4 min

Un pont submergé à Dions dans le Gard dimanche 10 mars après les fortes pluies qui ont touché le sud de la France. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Les intempéries qui ont touché le Gard et l’Ardèche ont fait trois morts et quatre disparus, dimanche 10 mars. Le corps d’un homme, qui avait été emporté par les eaux avec son véhicule samedi, a été retrouvé dimanche à Gagnières, selon la préfecture du Gard. Les corps de deux autres personnes ont été retrouvés dans un véhicule à Goudargues toujours dans le Gard selon le préfet sur X anciennement Twitter. Trois personnes sont toujours recherchées dans ce même département. Une autre disparition a également été signalée en Ardèche voisine. Les recherches ont été suspendues dimanche à la tombée de la nuit selon les pompiers du Gard qui précisent que “le dispositif sera remis en place” lundi matin. Les deux départements avaient été placés en vigilance orange crues samedi soir, avant que de violentes intempéries ne s’abattent sur la région. 

“Des pluies très importantes ont touché ces départements cette nuit [de samedi à dimanche], entraînant des montées des eaux et malheureusement des disparus”, a déploré le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. La préfecture du Gard évoque de son côté un événement inédit par son ampleur depuis “10 ans, en 2014”. Le Premier ministre Gabriel Attal a pour sa part dit s’associer à la peine et aux inquiétudes” des proches des victimes, dimanche après-midi sur X. “La Nation se tient solidaire à leurs côtés.” Voici ce qu’il faut savoir suite à ces intempéries. 

Le corps d’un Belge de 62 ans retrouvé dans le Gard

Une première disparition, celle d’un Belge sexagénaire, avait été signalée samedi soir. Son corps a été retrouvé dimanche à Gagnières (Gard), selon les informations de France Bleu Gard-Lozère. Selon la préfecture du Gard, le corps est celui de l’homme qui tentait de franchir un pont submersible qui était fermé sur la rivière La Ganière. Le département était alors classé en vigilance orange pour “crues”. Sa voiture avait été localisée dimanche matin.

Un père et ses deux enfants emportés, la mère secourue 

Dans le Gard, une voiture a été emportée samedi soir vers 23h30 à Dions, avec une famille de quatre personnes à son bord. Le véhicule était alors en train de s’engager sur un pont submersible de la RD22. La mère de 40 ans a été secourue par les pompiers et transportée à l’hôpital. Son mari et ses deux enfants de 4 et 13 ans sont toujours recherchés. Une voiture blanche a été retrouvée par les secours en aval du point submersible, rapporte France Bleu Gard-Lozère. 

Un poste de secours avancé a été installé. “Il est compliqué à l’heure actuelle de savoir quelles sont les chances de retrouver les personnes dans un délai rapide, même si les recherches vont s’accélérer”, explique Frédéric Loiseau, secrétaire général de la préfecture. “Trente-deux pompiers ont été engagés, dont 20 sauveteurs aquatiques, 21 véhicules, deux drones, une équipe cynophile, et un hélicoptère de la gendarmerie”, poursuit le secrétaire général de la préfecture. 

Deux femmes d’une cinquantaine d’années toujours recherchées

Deux femmes de 47 et 50 ans ont, elles, appelé les secours à 5h10 dimanche, en difficulté à Goudargues, sur un pont submersible sur la RD23. “Le contact a été perdu pendant l’appel, ce qui laisse à penser que ces personnes ont été rapidement en difficulté”, selon la préfecture. Ces deux femmes, qui se rendaient en Espagne, sont toujours recherchées. Leur voiture n’a pas non plus été retrouvé. “28 pompiers, un drone, un hélicoptère de la sécurité civile des Bouches-du-Rhône ont été engagés”, ajoute Frédéric Loiseau. 

Au total, 250 pompiers ont été mobilisés dans la nuit de samedi à dimanche, et quatre hélicoptères de la gendarmerie, résume France Bleu Gard-Lozère. Les secours attendent des renforts de départements voisins, et de Lyon. “Il faut remonter à 10 ans, en 2014, pour retrouver un événement de cette ampleur sur le département du Gard”, affirme le secrétaire général de la préfecture.

Un employé d’une centrale hydroélectrique disparu en Ardèche

La personne portée disparue en Ardèche depuis samedi soir, aussi en lien avec les intempéries, est le responsable d’une centrale hydroélectrique qui intervenait sur une centrale privée de la commune de Saint-Martin-de-Valamas, a appris l’Agence Radio France auprès de la gendarmerie, confirmant une information de l’AFP. L’homme est âgé de 70 ans. Il était arrivé sur place à 16h30 et ses collègues, sans nouvelles de lui, ont alerté les secours aux alentours de 19 heures.

Son véhicule et son portefeuille ont été retrouvés, a appris France Bleu Drôme Ardèche auprès de la gendarmerie. Des recherches ont été engagées ensuite dans le cours d’eau l’Eyrieux, avec l’appui de six plongeurs, avant de s’interrompre à 22h30 et de reprendre tôt ce dimanche, rapporte France Bleu. Olivier Amrane, le président du Conseil départemental de l’Ardèche, s’est dit dimanche sur franceinfo “pessimiste” sur les chances de retrouver l’homme disparu samedi soir. 



Source link

Leave a Comment