Népal : 68 000 enfants affectés par le tremblement de terre ont toujours besoin d’une aide urgente


Katmandou, Népal, le 11 février 2024 – Le tremblement de terre, dont l’épicentre se situe dans le district de Jajarkot, dans la province de Karnali, a fait 154 morts et 366 blessés. La moitié des morts, 81, étaient des enfants. Le tremblement de terre a également endommagé des maisons, des écoles, des centres de santé et des infrastructures d’approvisionnement en eau, ce qui a perturbé les services essentiels pour les enfants. Environ 200 000 personnes, dont 68 000 enfants, qui ont souvent passé un hiver glacial dans des abris temporaires, ont encore besoin d’une aide humanitaire pour reconstruire leur vie.

« Trois mois plus tard, après un hiver rigoureux, des milliers d’enfants touchés par le tremblement de terre destructeur qui a frappé l’ouest du Népal continuent d’être confrontés à des difficultés quotidiennes. Ils sont encore traumatisés par la perte d’êtres chers. Leur développement est menacé car ils ont perdu leurs biens, leurs maisons et leurs écoles, entre autres », a déclaré Alice Akunga, représentante de l’UNICEF au Népal. « Même si les températures augmentent, les besoins restent importants car les enfants ont besoin d’aliments nutritifs, d’eau propre, d’éducation et d’abris. L’un des meilleurs moyens de reconstruire la vie des enfants et de leur redonner un sentiment de normalité est de les ramener à l’école et à l’apprentissage, afin qu’ils puissent jouer avec leurs amis, apprendre et guérir. »

Immédiatement après le tremblement de terre, l’UNICEF était sur le terrain avec le gouvernement et ses partenaires pour fournir aux enfants et à leurs familles des fournitures vitales comme des bâches, des couvertures, des tentes médicales, des kits récréatifs et éducatifs, et du matériel d’hygiène.

Le tremblement de terre a endommagé 898 bâtiments scolaires (294 entièrement endommagés, 604 partiellement endommagés), ce qui a eu un impact sur l’éducation d’environ 134 000 enfants en âge d’être scolarisés. Parmi eux, plus de 17 000 enfants sont retournés à l’école, grâce à 223 centres d’apprentissage temporaires mis en place par l’UNICEF avec le soutien des partenaires de développement. En outre, des centres d’apprentissage transitoires, capables de résister à des conditions météorologiques extrêmes, sont mis en place afin que les enfants puissent poursuivre leur éducation jusqu’à ce que les bâtiments scolaires soient entièrement réparés.

En outre, l’UNICEF, en collaboration avec les autorités locales et les partenaires, a également contribué à la réparation de 565 latrines endommagées et à la construction de 251 toilettes provisoires. Un soutien a également été apporté à la campagne gouvernementale de vaccination des enfants contre des maladies mortelles telles que la rougeole, la rubéole et la typhoïde.     

Mais il reste encore beaucoup à faire pour aider les enfants et leurs familles. Jusqu’à présent, seulement 7 % de l’appel de fonds de l’UNICEF, d’un montant de 15,7 millions de dollars, ont été financés, dont une grande partie provient du Fonds thématique humanitaire mondial de l’UNICEF, la forme de financement la plus flexible permettant à l’UNICEF de réagir rapidement et stratégiquement aux crises humanitaires, ainsi que du soutien des Comités nationaux de l’UNICEF. L’UNICEF demande 14,7 millions de dollars de financement supplémentaire pour continuer à apporter un soutien vital aux enfants.

« L’UNICEF remercie tous ses donateurs et sympathisants qui ont fourni les ressources nécessaires. Cependant, des efforts supplémentaires sont nécessaires pour aider à restaurer des vies et donner aux enfants un espoir pour l’avenir », a ajouté Alice Akunga.

L’UNICEF s’est engagé à travailler avec le gouvernement du Népal, ses partenaires et ses donateurs pour aider les enfants et les jeunes qui ont désespérément besoin de soutien. Nous demandons aux donateurs et aux partenaires d’investir pour que nous puissions continuer à fournir des fournitures et des services vitaux pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir.

Accéder aux contenus multimedia ici



Source link

Leave a Comment