Le batteur officiel de The Voice livre les coulisses de la nouvelle saison sur TF1


Voir mon actu

Des fauteuils rouges, quatre buzzers, des auditions à l’aveugle... Vous aurez sans doute reconnu le langage de la célèbre émission The Voice, diffusée à la télévision, sur TF1. La nouvelle saison sera lancée ce samedi 10 février 2024.

Jean-Philippe Fanfant, un habitant de Vichères (Eure-et-Loir), sera sur le plateau. Lui, ne tentera pas de retourner les fauteuils des coachs. Son talent est déjà reconnu mondialement. 

Il a joué pour Sting, Angélique Kidjo, Christophe Maé, Marc Lavoine, Supertramp, Téléphone…

Sur The Voice depuis septembre

Il sera niché sur le haut du plateau, derrière sa batterie, avec ses collègues musiciens.

Baguettes en main, vous retrouverez son sourire qui ne s’échappe jamais de son visage. Le quinquagénaire, d’origine guadeloupéenne, vit cette nouvelle saison comme si c’était la première fois. Avec l’insouciance d’un gosse !

Pourtant, je vais attaquer ma huitième saison, neuf si l’on compte The Voice Kids. 

Jean-Philippe Fanfant, batteur de The Voice

« Plus de 300 morceaux à connaître »

Après des années d’arrêts dû au Covid, « Jean-Phi » avait replongé dans la mécanique télévisuelle en 2021 au moment de tourner The Voice All Stars.

Deux ans de pause, avec des tournées auprès d’artistes, et le batteur a été recontacté par la production. « C’est une belle amitié. J’ai joué pendant sept saisons consécutives dans l’émission. L’équipe est bienveillante, et puis c’est qu’ils doivent avoir confiance s’ils me rappellent », lance-t-il hilare, en remuant le bois dans sa cheminée. 

Vidéos : en ce moment sur Actu

Depuis le mois de septembre, Jean-Philippe est assis à sa batterie sur le plateau aux lumières rouges. « On fait des répétitions avec les autres musiciens. On a plus de 300 morceaux à connaître. »

« Un vrai travail de l’ombre »

Dès octobre, il a pu rencontrer les premiers candidats.

Là, on répète toujours en studio. Puisque le plateau est pris par d’autres émissions comme Taratata. 

Jean-Philippe Fanfant

Et c’est en novembre que les premières auditions étaient captées pour la diffusion télé. « Il ne faut pas oublier qu’il y a un vrai travail dans l’ombre. Et pas que de nous, des lumières, du son… Ok, ça rend bien à la télé, mais c’est qu’il y a beaucoup de travail derrière. » 

Un casting incroyable

Cette saison, il était heureux de voir Mika revenir s’assoir dans le fauteuil rouge en tant que coach. « Zazie, j’ai l’habitude de la voir. Vianney, j’ai déjà joué pour lui. En revanche, Big Flo et Oli, c’était une découverte pour moi et ce sont deux gars super. Ce sont des musiciens aussi. Avec les coachs, on se voit, on passe beaucoup de temps ensemble. » 


Cliquez ici pour visualiser le contenu

S’il a déjà tourné les auditions à l’aveugle, « Jean-Phi » dévoile quelques secrets de tournage. « En ce moment, on tourne les Cross Battle. Encore cette saison, le niveau est très très fort, c’est un bon cru. Je suis encore étonné et surpris de tous ces gens qui chantent bien. Il y a un travail de casting qui est incroyable. »

Le musicien loue d’ailleurs les qualités de Bruno Berberes, le directeur de casting. « Je lui demande comment il fait chaque année. C’est un travail en continu. Limite, pour lui, la diffusion, c’est le moment où il peut se reposer. Et il est malin, il a déjà sous le coude des pépites qu’il garde pour les années suivantes quand il ne les estime pas prêtes pour la saison à venir. » 

« On est simplement à leur service »

Certaines personnes autour de moi me demandent si elles pourraient prétendre à une place à The Voice.

Moi, je leur dis de foncer. C’est une chance incroyable, une émission comme celle-là. C’est très regardé, et ça peut-être grâce à ça que tu exploses.

Jean-Philippe Fanfant

Il cite alors les Kendji, Claudio Capéo, Louane, et autres Fréro Delavega… passés par cette émission (sans forcément la remporter) mais pourtant devenus des chanteurs qui comptent sur la scène française.


Cliquez ici pour visualiser le contenu

Bientôt sur les Victoires de la Musique

Par le passé, Jean-Philippe était le batteur de La Nouvelle Star. Il en a vu des « candidats devenir des artistes. C’est comme une chenille qui éclot pour devenir un papillon ».

Il pense déjà à un deuxième album

Alors que vient la question de l’après The Voice, Jean-Philippe a une petite idée derrière la tête. « Je dois avouer que je commence à préparer mon deuxième album. »
Sorti en 2021, son premier album « Since 1966 » avait reçu un très bon accueil. « C’est grâce au confinement que je l’avais sorti. Je joue encore sur des festivals des morceaux de cet album. D’ailleurs, je ne désespère pas de venir à Nogent », sourit-il. 
Lors de ses longues journées dans sa vieille maison du Perche, le musicien pense, écrit, compose… « J’ai quelques morceaux déjà bien avancés. » Avec des chanteurs de renoms ? « Au moment de l’enregistrement, on verra. Mais oui, il pourrait y avoir quelques belles surprises », glisse-t-il. 
Donc, pas de tournée en 2024 ? « Ce n’est pas prévu… Le téléphone va peut-être sonner, The Voice est une belle exposition, ça fait repenser aux gens du milieu que j’existe (rires). Mais j’aime vraiment avoir du temps à la maison. » 
L’homme de 57 ans profitera de ce temps libre pour retourner à quelques concerts, et profiter d’un moment musical… en simple spectateur.

Et il est content de les retrouver notamment sur les Victoires de la Musique. « J’y serai encore cette année. On aura une semaine de répétition à partir du 4 février 2024, ensuite, ce sera le direct le 9 février 2024. Ils m’ont connu lors de leur première télé, et puis moi je suis quelqu’un qui met à l’aise. On est simplement à leur service. »

Ces derniers temps, le Vichèrois a compris ce pourquoi il aimait la télévision, et participer à ces fêtes hebdomadaires. « Je prends conscience que tout ça va rester. Aujourd’hui, on peut tout revoir. Si l’on veut revoir une audition de quelqu’un, si ça se trouve, on va me voir en train de sourire derrière ma batterie. » 

En tournée avec Julien Clerc

Mais s’il aime la télé, Jean-Philippe est aussi un homme de scène, de tournée. « En 2022, j’ai dédié mon année à ça. J’ai fait plus de 100 concerts avec Julien Clerc, dont quelques dates au Canada. Je le connais depuis longtemps, j’avais joué pour lui à mes débuts. Et j’ai aussi tourné avec Anne Sila (victorieuse de The Voice All Stars en 2021, NDLR). »  


Cliquez ici pour visualiser le contenu

De longues tournées qui se sont étalées sur une année entière. Usant ! « En 2023, j’ai vraiment profité de ma maison, de rester au calme. » Un vrai Percheron qui profite de son chez soi… pour mieux retourner briller dans les lumières des studios.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.





Source link

Leave a Comment