Greta Thunberg estime que “ce serait une folie absolue de mener ce projet à son terme”


La militante écologiste suédoise s’est rendue ce samedi 10 février auprès des manifestants qui contestent le projet d’autoroute A69 Toulouse-Castres.

Un soutien de poids. Greta Thunberg s’est rendue ce samedi 10 février dans le Tarn, sur le site des opposants au projet d’autoroute A69 reliant Toulouse à Castres. Et la militante écologiste suédoise a fait savoir au micro de BFMTV que “ce serait une folie absolue de mener ce projet à son terme”.

“Nous sommes ici car nous sommes contre ce projet d’autoroute. Nous sommes ici pour soutenir les personnes qui résistent contre ce projet: les activistes, les habitants, qui défendent la nature et les terres, qui seraient sacrifiées avec ce projet (qui) va gâcher des ressources inestimables” a assuré la jeune femme, dénonçant “un système destructeur”.

Dans le même temps, à environ 300 à 400 mètres de là, une cinquantaine de policiers ont fait face pendant des heures à des activistes occupant une “ZAD” (zone à défendre) constituée notamment de cabanes construites dans des arbres sur le parcours de la future autoroute, pour tenter d’empêcher la poursuite du chantier.

Selon le préfet du Tarn, entre 300 et 350 manifestants se trouvaient sur place.

Le gouvernement décidé à mener “jusqu’à son terme” le projet

La présence de Greta Thunberg “permet d’inscrire pleinement la lutte contre l’A69 au niveau international et national et engage les responsables politiques à prendre la mesure de leur entêtement”, avait souligné vendredi un des collectifs organisateurs, No Macadam.

Le gouvernement est décidé à mener “jusqu’à son terme” cette portion d’autoroute, qui réduirait d’environ vingt minutes le trajet Castres-Toulouse et doit être mise en service en 2025. “Chère Greta Thunberg (…) l’autoroute A69 répond à un besoin vital pour le Tarn et ses habitants”, a déclaré vendredi le président du conseil départemental du Tarn, Christophe Ramond.



Source link

Leave a Comment