Santé de Joe Biden : le président américain peut-il être destitué ?


Le président américain, Joe Biden, se retrouve au cœur d’une tempête politique après les récentes déclarations du procureur spécial Robert Hur. Chargé d’enquêter sur la gestion controversée de documents classifiés par le chef de l’État, Robert Hur a annoncé qu’il ne poursuivrait pas Biden. Cependant, la justification fournie a provoqué une onde de choc dans la sphère politique, relate BFM TV, le 9 février 2024. Dans un rapport détaillé, le magistrat a argumenté qu’une inculpation ne serait pas justifiée envers un «homme âgé sympathique, bien intentionné, avec une mauvaise mémoire». Les révélations sur la perte de souvenirs du président, notamment concernant son mandat de vice-président et la date de décès de son fils aîné, Beau, interrogent sur la capacité de Joe Biden à exercer ses fonctions.

Cette situation a eu des répercussions immédiates sur la campagne de réélection de Biden, suscitant des préoccupations parmi ses partisans et offrant une opportunité aux critiques républicains. À 81 ans, le président démocrate accumule les lapsus et moments d’égarement, alimentant les doutes sur sa compétence à diriger le pays. Des confusions notables, comme celle entre Emmanuel Macron et François Mitterrand, ont renforcé les inquiétudes quant à sa stabilité mentale.

La suite sous cette publicité

La suite sous cette publicité


À LIRE AUSSI

Caucus de l’Iowa : victoire historique de Trump, désormais «favori» des Républicains

Un président «inapte» à exercer ses fonctions ?

Les républicains se sont engouffrés dans la brèche, remettant en question la capacité de Biden à diriger le pays. L’état-major républicain à la Chambre des représentants a déclaré que le président était «inapte» à ses fonctions, et des appels à la mise en œuvre du 25e amendement de la Constitution ont été lancés. Cependant, les experts estiment que l’aboutissement d’une telle démarche est peu probable, nécessitant l’accord de la vice-présidente et d’une majorité des membres du cabinet. Simon Grivet, maître de conférences en histoire des États-Unis, souligne que le 25e amendement est conçu pour des situations d’extrême urgence et n’a jamais été utilisé dans l’histoire américaine. La simple mention de cette possibilité reflète toutefois les inquiétudes croissantes entourant la présidence de Joe Biden.

Bien que certains Républicains réclament une procédure d’impeachment, Simon Grivet rappelle que la Constitution américaine limite cette mesure aux cas de «trahison, corruption ou autres crimes et délits majeurs», excluant la santé du président comme motif valable. Malgré ces turbulences, il est peu probable que Joe Biden soit destitué, étant donné la domination démocrate au Sénat. Cependant, le rapport du procureur Hur risque de compliquer la campagne de réélection de Biden, offrant un terrain fertile aux partisans de l’ancien président Donald Trump. La présidence de Biden reste sous le feu des projecteurs, avec des questions persistantes sur sa capacité à mener son mandat à terme.



Source link

Leave a Comment