Le procès de Nicolas Bedos pour «agression sexuelle» renvoyé en septembre – Libération


A la barre

Article réservé aux abonnés

Violences sexuellesdossier

Poursuivi pour «agression sexuelle en état d’ivresse manifeste» ce jeudi 8 février à Paris, le cinéaste de 44 ans sera jugé en septembre, afin de rassembler en une même audience deux autres dossiers le concernant.

Elle ne sera «plus seule». A la sortie d’une audience éclair ce jeudi 8 février au matin, Me Tewfik Bouzenoune, conseil de la jeune femme qui a porté plainte contre Nicolas Bedos, exprime le «soulagement» de sa cliente. La 30e chambre du tribunal judiciaire de Paris vient de décider du renvoi du procès du cinéaste au 26 septembre, «pour rassembler les trois dossiers dans lesquels il est poursuivi». Le réalisateur et acteur était aujourd’hui entendu pour «agression sexuelle en état d’ivresse manifeste». Le col de son manteau bleu marine remonté, lunettes en écaille sur le nez, Nicolas Bedos respire une confiance confinant presque à la détente. Le cinéaste de 44 ans est entouré de sa compagne, Pauline Desmonts, mais aussi d’une témoin convoquée à la barre. Ce bloc tranche avec la solitude décrite par l’avocat de la partie civile. De l’autre côté de la salle, la jeune femme se dissimule derrière un rideau de longs cheveux, se ronge les ongles, quasiment repliée sur elle-même.

«Un choc violent»

Ce renvoi réclamé par le ministère public «fait sens» aux yeux de Tewfik Bouzenoune, qui ne l’avait toutefois pas demandé. «Cela permet à ma cliente de ne pas être seule, je rappelle que c’est la première à avoir déposé plainte et qu’elle est à l’origine en quelque sorte d’une libération de la parole



Source link

Leave a Comment