ENTRETIEN. Pékin Express 2024 : moments difficiles, participer avec son grand-père… Axel Hourteillan, candidat emblématique, raconte ses souvenirs


l’essentiel
Le 18e Pékin Express sur M6 redémarre ce jeudi 8 février. Axel, ancien participant de l’émission avec son grand-père Jean-Claude, aura un œil aiguisé sur la nouvelle saison. Il l’a vécu et nous raconte…

En 2022, c’était les stars de l’émission. Axel et son grand-père dit “papi JC” vivaient un rêve lors de la 15ème édition de PékinExpress, avant d’être cruellement éliminés à quelques pas des demi-finales. 2 ans après, le jeune homme de 21 ans revient sur cette magnifique aventure, qui redémarre ce jeudi.

Axel, tu as participé à la 15e édition de Pékin Express en 2022 avec ton grand-père Jean-Claude. Comment cela s’est-il déroulé ?

C’était mon rêve de faire Pékin Express avec mon grand-père. Le manque de la famille était le plus difficile au début. Physiquement, seules quelques épreuves étaient vraiment éprouvantes, comme le trek dans le désert en Jordanie. Sinon, c’était surtout un défi mental. Malgré tout, j’ai pu découvrir de nombreux pays, voyager, grandir, et mûrir. C’était l’expérience d’une vie.

Mais pourquoi avoir participé à Pékin Express avec ton grand-père ?

C’est une longue histoire ! C’était mon rêve depuis mes 10 ans, je voulais le faire avec mon grand-père, car nous sommes nés le même jour (8 août). Chaque année depuis mon enfance, nous allions manger au restaurant ensemble, et à chaque fois, je lui disais : “Quand j’aurai 18 ans, nous nous inscrirons à Pékin Express ensemble”. Il me répondait en rigolant, pensant que j’oublierais, mais finalement, vous connaissez la suite. Nous avons eu la chance d’être sélectionnés parmi 90 000 candidatures.

A lire aussi :
Condom : un gala de danse avec Papy JC de “Pékin Express”

Quels ont été les moments les plus difficiles ?

Je pense qu’il y en a eu deux. Le premier, c’est lorsque mon grand-père (Jean-Claude) tombe dans le désert de Wadi Rum en Jordanie. Il n’en pouvait plus, s’effondre, et à ce moment-là, nous avons beaucoup pleuré, c’était horrible. Le deuxième moment le plus difficile c’était notre élimination, et plus particulièrement lorsque nous avons compris que c’était fini. La déception est surtout venue lors de la diffusion. Mais nous étions fiers, on est allé très loin, 8 étapes sur 10 c’est pas mal !

A lire aussi :
Quatre candidats de « Pékin Express » au relais de la lutte contre le cancer ce mardi 16 mai à Auch

Et il y a forcément eu des moments positifs ?

Oui, évidemment ! Au tout début de l’aventure, lorsque je retire mon bandeau, je suis face au lac au Kirghizistan, c’était inouï. Un autre moment fort a été ma victoire lors du premier duel final, car être choisi pour ce duel signifiait que notre aventure pouvait brusquement se terminer. En arrivant sur la ligne d’arrivée en premier, j’ai eu une explosion de joie, c’était énorme !

Enfin, la nouvelle saison de Pékin Express démarre ce jeudi soir. Comment te positionnes-tu par rapport à l’édition 2024 ?

Je suis fan de Pékin Express avant d’être un candidat. Je le regarde depuis que je suis tout petit. Cependant, il y a une petite frustration et une petite nostalgie car notre expérience a été tellement forte, qu’on aimerait bien être à leur place.



Source link

Leave a Comment