son nouvel album financé en quelques heures sur Ulule


Le chanteur condamné en 2003 pour avoir tué Marie Trintignant a sorti une nouvelle chanson, prélude à un album qu’il vient de financer grâce à la plateforme Ulule.

En seulement trois heures, Bertrand Cantat et son groupe Detroit ont obtenu la somme qu’ils demandaient sur la plateforme de financement participatif Ulule pour leur prochain album.

Ouverte ce mercredi 7 février à midi, la cagnotte affichait six heures plus tard un pactole de plus de 88.000 euros (sur un objectif de 60.000 euros). Un single intitulé L’Angle accompagne cette sortie.

Dans le texte de présentation du projet, le groupe précise que cet album “se composera de dix titres (et plus si affinités), tous composés par nous”. Ce disque aura “le même ADN” que les deux précédents de la formation, Horizons et Amor Fati.

“On retrouvera bien sûr les textes et la voix de Bertrand, une eau toujours nouvelle issue de la source de toujours”, ajoute le groupe qui promet de terminer avant la “fin d’année 2024”.

Manifestations

Le chanteur condamné en 2003 pour avoir tué Marie Trintignant est désormais privé de distributeur et de maison de disques et a recours au financement participatif pour monter ses projets.

“Nous faisons le choix pour cet album de nous structurer de façon indépendante et d’auto-produire ce disque dans des dispositions qui nous ressemblent”, a précisé le groupe.

“Le financement participatif nous a paru comme une évidence et le chemin le plus direct pour donner à écouter notre musique en toute liberté”, avait-il ajouté à propos de ce projet annoncé en février 2023, presque vingt après la mort de Marie Trintignant.

Depuis sa libération en 2007, les projets musicaux de Bertrand Cantat ont suscité des réactions hostiles et des manifestations d’associations féministes devant ses salles de concerts. L’Angle est sa première chanson en quatre ans.

3919: le numéro de téléphone pour les femmes victimes de violences.

Le “3919”, “Violence Femmes Info”, est le numéro national de référence pour les femmes victimes de violences (conjugales, sexuelles, psychologiques, mariages forcés, mutilations sexuelles, harcèlement…).

C’est gratuit et anonyme. Il propose une écoute, informe et oriente vers des dispositifs d’accompagnement et de prise en charge. Ce numéro est géré par la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF).



Source link

Leave a Comment