Accusée d’agression sexuelle, Caroline Rey-Salmon se met en retrait « pour un temps » de la Ciivise


« Ce n’est pas une démission », insiste-t-elle. D’après nos informations, la pédiatre légiste Caroline Rey-Salmon, vice-présidente de la Ciivise (Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux mineurs) a informé ce mercredi les membres de la commission de son intention de se mettre en retrait de ses fonctions « pour préserver » l’instance « pour un temps ». « Je souhaite que notre commission puisse travailler sereinement », écrit-elle dans un message WhatsApp que nous avons pu consulter.

Pédiatre légiste et experte judiciaire, Caroline Rey-Salmon, 65 ans, est l’objet d’une plainte déposée mardi à Marseille (Bouches-du-Rhône). La professionnelle de santé est mise en cause par une patiente aujourd’hui âgée de 25 ans. La jeune femme dénonce la manière dont s’est passé un examen gynécologique. Cet acte médical avait été organisé dans la foulée d’une enquête pour inceste sur la victime.

Caroline Rey-Salmon compte s’exprimer publiquement dans la soirée de ce mercredi à travers la publication d’un communiqué de presse. Sans attendre, la Civiise a confirmé, dans après-midi, le « retrait total des travaux de la commission pendant tout le temps de l’enquête » de sa vice-présidente. « Ce retrait est indispensable à la sérénité des travaux de la commission. Les personnes victimes ainsi que les personnes qui les représentent doivent pouvoir conserver leur entière confiance dans la commission », insiste la Ciivise, dans un communiqué.

La Ciivise venait de reprendre le travail

L’affaire éclate alors que la Ciivise a repris ce lundi ses travaux, avec à sa tête une nouvelle direction, et promis de passer « à l’action » pour « accompagner » les victimes de violences sexuelles, élargissant son champ à la pédocriminalité en ligne et la prostitution des mineurs.

« Il n’y a pas de rupture avec la Ciivise 1. On a repris le mot d’ordre on vous croit en le complétant avec on vous accompagne pour montrer le côté opérationnel de la Ciivise 2 », avait expliqué lundi le nouveau président, Sébastien Boueilh, à l’issue de la première réunion avec les membres renouvelés. Fondateur d’une association de lutte contre les violences sexuelles dans le milieu sportif, Colosse aux pieds d’argile, cet ex-rugbyman a pris la suite du juge des enfants Édouard Durand, dont l’éviction fin décembre avait suscité de nombreuses polémiques.

Créée sous l’impulsion du président de la République, la Ciivise avait été lancée en mars 2021, dans le sillage de la publication du livre de Camille Kouchner « la Familia Grande », qui dénonçait l’inceste commis sur son frère par le politologue Olivier Duhamel.



Source link

Leave a Comment