Star Wars : après son renvoi de The Mandalorian, Gina Carano porte plainte avec un soutien étonnant – News Séries


Virée par Disney pour des propos polémiques, Gina Carano, qui était dans la série Star Wars : The Mandalorian, a obtenu une aide étonnante pour la plainte qu’elle a déposée contre Disney et Lucasfilm.

Virée au début de l’année 2021 par Disney et Lucasfilm pour des propos polémiques sur les réseaux sociaux, dont des messages jugés transphobes et xénophobes, Gina Carano avait dû renoncer à son rôle de Cara Dune dans la série Star Wars : The Mandalorian et son futur spin-off “Rangers of the New Republic”, annulé depuis.

L’actrice et ancienne star de MMA avait par la suite contre-attaqué en s’en prenant à Disney. Deux ans après, Gina Carano s’en était aussi pris à Kathleen Kennedy, la patronne de Lucasfilm, et n’a pas lâché l’affaire concernant son renvoi.

Un soutien étonnant pour Gina Carano

Aujourd’hui, nouveau rebondissement étonnant : l’ancienne interprète de Cara Dune a décidé de porter plainte pour discrimination contre Disney et Lucasfilm devant le tribunal fédéral de Californie, selon The Hollywood Reporter.

Elle estime qu’elle a été licenciée pour avoir exprimé des opinions de droite en ligne et qu’elle n’avait pas été traité de la même manière que ses co-stars qui ont des opinions politiques différentes.

Ce qui crée la surprise, c’est le soutien qu’a reçu Gina Carano dans sa plainte. Celle d’Elon Musk, l’entrepreneur milliardaire et propriétaire de X (ex-Twitter), qui souhaite financer le futur procès de l’actrice, via son entreprise.

Cette annonce fait suite à la décision d’Elon Musk de financer les frais juridiques des utilisateurs de X qui estiment avoir été victimes de discrimination à tort en raison de leurs activités ou de leurs opinions sur le réseau social.


Lucasfilm

Dans sa plainte, Gina Carano affirme que Disney et Lucasfilm l’ont “harcelée et diffamée”, parce qu’elle n’avait pas des opinions en accord avec le mouvement #BlackLivesMatter ou le respect des pronoms des personnes transgenres et parce qu’elle estimait que l’élection présidentielle américaine de 2020 n’était pas légitime.

L’actrice et ancienne star de MMA prend aussi pour exemple son ancien collègue Pedro Pascal, qui n’aurait, selon elle, pas reçu le même traitement pour ses prises de position progressites sur les réseaux sociaux.

Selon The Hollywood Reporter, Joe Benarroch, le responsable des opérations commerciales de X, a confirmé l’aide de la firme pour le futur procès de Gina Carano et a déclaré qu’ils étaient “fiers” de la soutenir financièrement :

“En signe de l’engagement de X Corp en faveur de la liberté d’expression, nous sommes fiers de fournir un soutien financier au procès de Gina Carano, lui permettant de demander la justification de ses droits à la liberté d’expression sur X et de la possibilité de travailler sans intimidation, harcèlement ou discrimination.”



Source link

Leave a Comment