pourquoi le tournage du western a choqué les acteurs


Hier à 14:00 – par
Thomas Fourcroy

Player Video

Le mardi 6 février à 21h19, C8 diffuse Les grands espaces. Un western culte qui n’a pas franchement laissé un bon souvenir à certaines de ses stars…

La suite sous cette publicité

Dans la caste des westerns qui comptent, difficile de ne pas citer Les grands espaces. Réalisé par un maître du septième art, William Wyler, il offre à voir le Middle West sous un autre angle, le long de 2 heures et 45 minutes de haut vol. Ici, on prend son temps pour admirer des paysages à couper le souffle, mais pas seulement. En effet, à travers les yeux d’un jeune retraité de la marine plutôt pacifiste, James McKay, on va suivre l’affrontement entre deux clans, les Terrill et les Hannassey, des voisins bataillant pour le même lopin de terre…

Un western à part, mené d’une main de fer par William Wyler

En somme, un sacré récit pour lequel William Wyler n’a eu peur de rien, même pas de malmener ses acteurs… Connu pour être particulièrement dur avec les stars du métier, le cinéaste derrière Vacances romaines et Ben-Hur, n’a pas ménagé son casting. Charlton Heston, opposé à Carroll Baker dans une scène assez violente, est revenu il y a plusieurs années sur ce tournage pour le moins compliqué. Une déclaration choc rapportée par CinéSérie : “Je devais me battre avec Carroll dans une de mes scènes. C’est l’une des meilleures scènes dans lesquelles j’ai joué. Je la tiens par les poignets et elle n’arrive pas à s’extirper. Willy m’avait secrètement demandé de ne pas la lâcher. Il avait dit à Carroll : ‘Libère-toi, pour pouvoir le frapper’. (…) Nous avons facilement dû faire dix prises sur ce plan. Carroll avait la peau sensible et des marques sur les poignets. Entre les prises, on lui mettait de la glace dessus. Elle pleurait de frustration et de colère. Elle a fini par dire à Willy : ‘Chuck (surnom de Charlton Heston, ndlr) ne veut pas me lâcher’. Et il lui a répondu : ‘Je ne veux pas qu’il te lâche, je veux que tu y arrives toute seule’. Mon Dieu, je pesais 45 kilos de plus qu’elle !”

La suite sous cette publicité

Les grands espaces, un film presque impossible à jouer

Des mots qui rejoignent ceux de Jean Simmons. Une actrice choquée par la direction de William Wyler, qui n’a pas voulu parler des Grands espaces pendant pas moins de deux décennies. Selon elle, le film était “presque impossible de jouer” : “Nous avions appris notre texte, puis nous recevions des réécritures et restions éveillés toute la nuit pour apprendre la nouvelle version, avant de recevoir de nouvelles réécritures le lendemain matin.”

La suite sous cette publicité





Source link

Leave a Comment