la justice enquête sur Jimmy Gressier, recordman de France du 5 000 m – Libération


L’athlète de 26 ans a fait l’objet d’un signalement par le directeur de l’Insep, le centre de formation des futurs médaillés olympiques. Le médaillé de bronze européen de cross-country en 2021 et finaliste potentiel aux JO de 2024 «conteste les faits et réserve ses explications à la justice».

Le parquet de Paris a confirmé mardi 6 février avoir ouvert une enquête pour harcèlement sexuel visant l’athlète français Jimmy Gressier, après avoir reçu un signalement en octobre. L’information avait été révélée quelques heures plus tôt par L’Equipe, qui consacre une enquête à cette affaire à tiroirs.

D’après le quotidien sportif, Claire Palou, spécialiste du 3 000 m steeple et détentrice du record de France des moins de 20 ans et moins de 23 ans, affirme que Gressier, l’un de ses partenaires d’entraînement, a eu des comportements ou propos inappropriés après une relation consentie.

Le signalement a été émis en octobre par le directeur de l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep), Fabien Canu, où les deux sportifs s’entraînent. L’article 40 du code de procédure pénale impose à tout fonctionnaire de saisir la justice s’il a connaissance de faits pouvant s’apparenter à un délit ou un crime. Dans la foulée la police du XIIe arrondissement de Paris a lancé ses investigations. .

Jimmy Gressier, recordman de France du 5 000 m âgé de 26 ans, «a déjà été amené à s’expliquer devant les instances sportives», a donc réagi son avocat, Me Antoine Maisonneuve mardi. Selon lui, son client, médaillé de bronze européen de cross-country en 2021 et finaliste potentiel aux JO de 2024 «conteste les faits et réserve ses explications à la justice».

«Il n’y a pas à avoir honte»

Claire Palou a raconté à l’Equipe «comment elle avait noué, en 2021, une relation intime et secrète avec le coureur, avant qu’elle y mette fin quelques semaines plus tard. C’est alors que le harcèlement aurait commencé, selon elle. «Quand on était un peu à l’écart des autres, il me disait : «J’ai envie de te bouffer le c…», me faisait des invitations sexuelles. J’étais très mal à l’aise.» Selon la jeune femme, ce harcèlement aurait duré plusieurs mois et Jimmy Gressier, pour protéger le couple qu’il formait avec une autre athlète, lui aurait demandé de «garder le silence sur tout».

Le signalement du directeur de l’Insep a été fait en marge des travaux de la commission d’enquête parlementaire sur les dysfonctionnements des fédérations dans le sport. Le 5 septembre, Claire Palou était auditionnée par cette commission et elle avait évoqué ces faits de harcèlement sexuel qui se seraient déroulés à l’Insep, au cœur du Bois de Vincennes. La fédération française d’athlétisme décide alors d’ouvrir une enquête disciplinaire visant ce potentiel harcèlement sexuel pour lequel la jeune femme n’a pas porté plainte.

En février 2023, Claire Palou avait révélé dans le podcast Championnes du monde qu’elle avait été victime d’un viol et d’agressions sexuelles pendant son adolescence, ce qui était la cause d’une grave dépression qui l’a tenue éloignée des pistes en 2021. Ces faits font l’objet d’une enquête judiciaire à Grenoble mais c’est la diffusion de ce podcast et l’émotion qu’il suscite dans le milieu qui conduit Fabien Canu à porter une attention particulière à la jeune athlète, écrit l’Equipe.

«Je pense que c’est important d’en parler parce que je ne suis pas la seule, je pense qu’on n’en parle pas assez et pour moi, il n’y a pas à avoir honte d’être en dépression, d’avoir été victime de viol ou d’agression sexuelle, expliquait Claire Palou dans le podcast. C’est important pour moi de faire de la prévention pour les autres athlètes et pour les autres».



Source link

Leave a Comment