En plein discours, Joe Biden confond Emmanuel Macron et «Mitterrand d’Allemagne» – Libération


Habitué des bourdes, le président américain s’est une nouvelle fois emmêlé les pinceaux dimanche, provoquant la jubilation de ses détracteurs.

Il n’est plus à un lapsus près. Lors d’un discours de campagne, prononcé dimanche 4 février à Las Vegas, dans le Nevada, Joe Biden a confondu le chef de l’Etat français et son prédécesseur François Mitterrand… mort il y a bientôt trente ans.

«Juste après mon élection, je me suis rendu à une réunion du G7», a raconté sur scène le président américain, revenant sur le sommet de 2021. «J’ai dit “L’Amérique est de retour” et Mitterrand, d’Allemagne – je veux dire, de France – m’a regardé et dit : “Vous êtes de retour pour combien de temps ?”» Visiblement hésitant et cherchant ses mots, Joe Biden a ensuite conclu son anecdote, sans corriger son erreur.

Le soir-même, la Maison Blanche, qui a publié une transcription de l’allocution, a tenté de sauver les meubles en remplaçant le nom de Mitterrand – rayé – par celui de Macron. Mais ça n’aura pas suffi. Depuis dimanche, la vidéo du discours tourne en boucle, et a déjà été visionnée plusieurs millions de fois sur X (anciennement Twitter).

Son âge régulièrement pointé du doigt

Il faut dire que le chef de l’Etat n’en est pas à sa première gaffe. Lors du sommet de l’Otan en juin 2022, Joe Biden avait déjà confondu la Suisse et la Suède, avant de se rendre compte de son erreur. «La Suisse… Mon Dieu… Mon Dieu… J’ai décidément vraiment très envie que l’Otan s’étende», avait-il alors ironisé. Quelques mois plus tôt, ce sont les peuples iranien et ukrainien que le président américain avait intervertis. «Poutine peut entourer Kyiv de chars, mais il ne gagnera jamais le cœur et l’âme du peuple iranien», avait-il déclaré lors du traditionnel discours annuel sur l’état de l’Union. Sur les images, on aperçoit la vice-présidente Kamala Harris, assise juste derrière lui, lui souffler discrètement le mot «ukrainien».

Du pain bénit pour les détracteurs de Joe Biden, qui lui reprochent d’être trop âgé pour briguer un second mandat. Entré à la Maison Blanche à 78 ans, il était devenu en 2021 le président le plus âgé de l’histoire des Etats-Unis. Depuis, son grand âge – 81 ans – est régulièrement pointé du doigt, et paraît de loin être son grand handicap. Lapsus, approximations, chutes… Ses adversaires se délectent, tout en dénonçant son incapacité physique et mentale à diriger le pays. Parmi eux, le favori des primaires républicaines, Donald Trump. Pas tellement plus jeune (77 ans) et lui aussi adepte des lapsus, l’ancien président multiplie les moqueries contre celui qu’il surnomme volontiers «Sleepy Joe» ou «Joe l’endormi» en français.

Fin avril, Joe Biden avait réagi, balayant les critiques sur son âge. «Je me sens bien», avait assuré le chef de l’Etat, préférant insister sur «le danger qu’il [Trump] représente» pour la «démocratie». S’il venait à être réélu lors de l’élection présidentielle de novembre, Joe Biden aura 87 ans à l’issue de son second mandat.





Source link

Leave a Comment