Ibrahim Maalouf revient sur les rumeurs d’agression sexuelle dont il a été la cible dans Un dimanche à la campagne


Dans le numéro inédit d’Un dimanche à la campagne, diffusé ce 4 février sur France 2, le trompettiste de 43 ans s’est confié sans tabou sur les conséquences de ces rumeurs dans sa vie actuelle.

La suite sous cette publicité

En participant à Un dimanche à la campagne, les personnalités savent où elles mettent les pieds. Ce rendez-vous dominical, devenu incontournable depuis son lancement en octobre 2022, est un lieu où les confidences se font facilement, peu importe le sujet, léger ou plus sérieux. C’est ce qu’ont pu une nouvelle fois constater les fans du magazine présenté par Frédéric Lopez ce dimanche 4 février. L’animateur de 56 ans recevait ce jour-là Roselyne Bachelot et Sonia Rolland. le trompettiste Ibrahim Maalouf était également de la partie. Le Libanais de 43 ans a raconté son enfance sous les bombes à Beyrouth, son parcours professionnel ou encore le rejet que sa musique métissée a pu susciter au début de sa carrière.

“Les gens ne se rendent pas compte” : Ibrahim Maalouf évoque ces rumeurs qui ont empoisonné sa vie dans l’émission Un dimanche à la campagne

Au cours de l’émission, le présentateur a demandé à Ibrahim Maalouf ce qu’il retenait des expériences vécues dans tout au long de sa carrière. Le musicien qui partage la vie de Hiba Tawaji, ancienne candidate de The Voice, a alors souligné les difficultés que pouvait engendrer la notoriété. “Quand on a un métier public, c’est toujours un peu délicat”, a-t-il avoué. “C’est un métier compliqué. Les gens ne se rendent pas compte parfois du poison qu’il peut y avoir dans une rumeur a poursuivi le compositeur avant de faire allusion aux accusations d’agression sexuelle dont il avait été la cible. “Je rassure tout le monde, j’ai été définitivement innocenté à tout point de vue. D’ailleurs, le journaliste qui avait lancé la rumeur selon laquelle j’étais coupable et le journal ont été lourdement condamnés. Mais, malgré tout, ça reste, l’ambiance est là, et le doute reste. C’est-à-dire qu’on dit qu’il n’y a pas de fumée sans feu, a-t-il commenté. Et de conclure en récitant Le mot, un poème de Victor Hugo sur la façon dont se répand une rumeur. “Je me le dis de temps en temps. Pour moi, il résume bien l’état d’esprit dans lequel il faut être quand on a envie de faire ce métier.”

La suite sous cette publicité

Ibrahim Maalouf : le trompettiste fait condamner un quotidien après des rumeurs d’accusation sexuelle

En 2016, Ibrahim Maalouf avait été visé par une enquête préliminaire à la suite d’une plainte l’accusant d’avoir notamment embrassé une adolescente trois ans plus tôt. Condamné par le Tribunal correctionnel en 2018, il avait finalement été relaxé par la cour d’appel de Paris en 2020. Mais l’année suivante, le trompettiste avait poursuivi Le Parisien en diffamation pour un article de 2017 qui révélait des accusations d’agression sexuelle sur mineure le concernant. Le quotidien et un de ses journalistes avaient été condamnés à une amende avec sursis ainsi que des dommages et intérêts.



Source link

Leave a Comment