Le rappeur MHD remis en liberté dans l’attente de son procès en appel pour meurtre


L’artiste, de son vrai nom Mohamed Sylla, avait été condamné en première instance à 12 ans de réclusion pour le meurtre d’un jeune homme lors d’une rixe en 2018.


Publié



Temps de lecture : 1 min

Le rappeur MHD jugé à Paris, le 4 septembre 2023, pour le meurtre d'un jeune homme lors d'une rixe. (OLIVIER LEJEUNE / LE PARISIEN / MAXPPP)

MHD a été remis en liberté. Le rappeur, de son vrai nom Mohamed Sylla, a été libéré et placé sous contrôle judiciaire jeudi, a appris franceinfo vendredi 2 février auprès du parquet général de la cour d’appel de Paris. En septembre, l’artiste a été condamné en première instance à 12 ans de réclusion pour le meurtre d’un jeune homme lors d’une rixe en 2018. Il a fait appel de cette décision.

“La chambre de l’instruction a notamment motivé sa décision au regard du fait que l’intéressé, sous contrôle judiciaire en amont de son procès en première instance, avait respecté celui-ci et s’était bien présenté à l’audience”, a expliqué le parquet général. La date du procès en appel n’a pas encore été communiquée. Sur X, l’avocate de MHD, Elise Arfi, s’est dite “très heureuse” de cette décision.

Cinq autres condamnations en première instance

Dans la nuit du 5 au 6 juillet 2018, Loïc K., un jeune homme âgé de 23 ans, avait été renversé volontairement par une Mercedes dans le 10e arrondissement de Paris, puis passé à tabac par une dizaine d’hommes et lacéré de coups de couteaux. La voiture avait été retrouvée le lendemain, incendiée, dans un parking.

En première instance, cinq autres accusés ont été condamnés à des peines allant de 10 à 18 ans de réclusion criminelle. Trois autres hommes ont pour leur part été acquittés.





Source link

Leave a Comment