«Toutes les grandes chaînes de supermarchés contrôlées dans les prochains jours», annonce Le Maire


«Plus de 500 contrats avec leurs principaux fournisseurs seront contrôlés», a précisé le ministre de l’Économie.
BENOIT TESSIER / REUTERS

Le ministre de l’Économie a également annoncé «plus de 10.000 contrôles sur l’origine française des produits», qui cibleront aussi bien les distributeurs que les industriels.

Alors que le non-respect de la loi Egalim – visant à protéger la rémunération des agriculteurs – figure parmi les principaux griefs des agriculteurs, le gouvernement tente de faire preuve de bonne volonté. «Toutes les plus grandes chaînes de supermarchés seront contrôlées dans les prochains jours, sans exception», a annoncé ce jeudi le ministre de l’Économie Bruno Le Maire lors d’une conférence de presse pour répondre à la colère agricole.

«Plus de 500 contrats avec leurs principaux fournisseurs seront contrôlés», a ajouté le locataire de Bercy, qui prenait la parole après le premier ministre Gabriel Attal. Et Bruno Le Maire d’ajouter que «ces contrôles concerneront aussi les contrats des marques distributeurs».

Les industriels ne seront pas en reste, puisqu’ils seront eux aussi contrôlés par la Répression des fraudes (DGCCRF). «250 contrôles sont déjà prévus», a précisé Bruno Le Maire, qui a indiqué que «quatre procédures de pré-injonction» avaient été lancées mardi. «Ces contrôles s’appliqueront aux centrales d’achat européennes», a également dit le ministre de l’Économie.

Par ailleurs, il a annoncé «plus de 10.000 contrôles sur l’origine française des produits» avec des sanctions qui pourront «atteindre 10% du chiffre d’affaires des industriels ou des distributeurs qui auraient fraudé». «Un produit portant un étiquetage d’origine France ou un drapeau tricolore doit être vraiment d’origine française», a tonné le numéro deux du gouvernement.


data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js”
>



Source link

Leave a Comment