Helena Noguerra se confie sur son rôle de Frida Kahlo, “il y a un parallèle que je comprends”.


Helena Noguerra a déclaré, pour plaisanter, qu’elle voulait foutre en l’air les affaires de Luchini ! « C’était une blague, je n’ai pas du tout cette ambition. C’est une manière de dire que j’aimerais populariser la lecture.« L’actrice lit sur scène les lettres de Frida Kahlo, les lettres adressées à son entourage, à ses médecins, à ses amours, après un accident qui a failli lui coûter la vie et la laisser handicapée.

Pourquoi Frida Kahlo, peintre devenue emblème féministe ? Tout vient d’une commande pour un festival de lecture à Biarritz, Helena Noguerra avait déjà lu les lettres du jeune peintre, mais ne l’avait pas fait »pas raccroché plus que ça« . Une amie lui a raconté, en sortant de scène, toute l’attention qu’il recevait lors de la lecture de son amie. Sur scène, le chanteur a ressenti un lien mystique avec le peintre, en lisant ses paroles. « 80 ans après, je monte sur scène pour donner sa parole, ses paroles, sa douleur, je me sentais investi« .

« Toute sa vie, ce corps brisé va lui faire tellement de mal« , nous rappelle Léa Salamé, elle va se mettre à peindre par ennui, parce qu’elle se sent seule. En lisant les mots de Frida Kahlo, « Je me peins parce que je suis seul« , le chanteur a ressenti un sentiment parallèle de solitude. « Le corps se porte très bien, il existe aussi dans ma vie, il a une autre place, il est trop important pour d’autres raisons. » confie l’ancien mannequin.
« Je ne suis pas transpercé par une barre de fer, je ne suis pas handicapé, mais il y a un parallèle que je comprends« , confie Helena Noguerra, qui se sent un peu exclue.



Source link

Leave a Comment