Top 14 – Le baromètre de Castres – Clermont : Anthony Belleau marche sur l’eau, Pierre Popelin dans le dur


Clermont a réussi un des gros coups de la journée en parvenant à faire chuter le CO dans son antre de Pierre-Fabre. Anthony Belleau a livré une très belle prestation, tandis que son homologue Pierre Popelin ne s’est pas montré sous son meilleur jour.

Les Tops

Anthony Belleau 

A l’image de toute son équipe, l’ouvreur clermontois est en train de trouver son rythme et monte en puissance au fil des semaines. Face à Castres, le numéro 10 jaunard a tout réussi. Très efficace et opportun dans son animation, il a montré à quel point il pouvait se muer en un attaquant racé au moment d’inscrire le premier essai de son équipe après une belle attaque et un joli décalage de George Moala. Il a aussi parfaitement rempli son rôle face aux perches, puisqu’il a réussi un joli 100%. Preuve de la confiance qui est la sienne, il a gardé la responsabilité des tirs au but lorsque le maître artilleur Benjamin Urdapilleta est entré en jeu.

Anthony Belleau s'empare d'un ballon dans les airs, à Castres.
Anthony Belleau s’empare d’un ballon dans les airs, à Castres.
Icon Sport

Robert Simmons

Il s’est montré actif sur les fondamentaux de son poste tout au long de sa présence sur le terrain. Revenu sur la pelouse en toute fin de partie, il a réussi le geste décisif en lisant bien la dernière touche de Loris Zarantonello sur la balle de match des Tarnais. Une interception qui vaut de l’or et pas évidente à réussir tant les Castrais étaient dans une bonne dynamique à ce moment-là de la rencontre.

Henry Thomas

Le nouveau pilier castrais, arrivé en fin de semaine dernière en provenance de Montpellier pour suppléer l’absence de Wilfrid Hounkpatin et la blessure longue durée de Matthew Tierney a globalement réussi ses premières minutes sous ses nouvelles couleurs. Les mêlées qu’il a eu à jouer ont été plutôt stables et il est à gratifier d’un joli grattage. Un bon début, donc.

Les flops 

Pierre Popelin

Une soirée difficile pour le maître à jouer tarnais. Pierre Popelin a raté à peu près tout ce qu’il a entrepris sur la pelouse de Pierre-Fabre face à Clermont, à commencer par ses tentatives face au but, où il a “échappé” huit points (deux pénalités, une transformation). L’ouvreur tarnais connaît le premier petit passage à vide de son aventure castraise. Une réaction est attendue même si une certaine fatigue physique et mentale et sans doute légitime alors que les joueurs de Top 14 arrivent au terme d’un marathon de quinze matchs et que l’ouvreur a été beaucoup utilisé.

Pierre Popelin pris en tenaille dans la défense clermontoise.
Pierre Popelin pris en tenaille dans la défense clermontoise.
Icon Sport

Nick Champion de Crespigny

Il est à la faute sur la pénalité qui offre les trois points de la victoire aux Clermontois. Il est aussi coupable d’un “écran” qui offre une pénaltouche importante aux hommes d’Urios. L’Australien est globalement moins rayonnant.

Peceli Yato

Le Fidjien, entré en jeu quelques secondes auparavant, a écopé d’un carton jaune à la 70e pour une grossière faute au sol. Il a condamné ses coéquipiers à jouer le money-time en infériorité numérique. Il n’a pu retrouver le terrain que pour les dernières secondes de la partie. Pas idéal.



Source link

Leave a Comment