“Ma mère sous les bombes en train d’accoucher…” : Ibrahim Maalouf né en pleine guerre, il raconte sa survie


Le trompettiste Ibrahim Maalouf est né le 5 novembre 1980 à Beyrouth, dans des conditions aussi surréalistes que tragiques, comme il l’a raconté à Frédéric Lopez dans Un dimanche à la campagne sur France 2 ce dimanche 28 janvier 2024. Son père, Nassim Maalouf, n’était pas présent car il présentait pour la première fois à la télévision son invention, la trompette microtonale, dans Le grand échiquier de Jacques Chancel sur Antenne 2.

Mon père était en France en train de présenter pour la première fois de sa vie de manière très publique l’instrument qu’il avait inventé, (…) et ma mère sous les bombes en train d’accoucher de moi en même temps. Ma grand-mère m’a raconté comment ma mère m’a donné vie là où des centaines et des centaines de personnes à ce moment-là étaient en train de mourir. Elle et le cousin de ma mère sont venus en catastrophe nous chercher dans la maternité et nous ont pris pour qu’on échappe, en zigzaguant entre les obus jusqu’à nos montagnes, à une heure de Beyrouth, où c’était un tout petit peu plus calme“, a expliqué le musicien, qui a ensuite vécu à la fois au Liban et en France. Sa famille faisait de nombreux allers-retours entre les deux pays, ne sachant “pas combien de temps la guerre allait durer“.

On n’a pas vraiment conscience à cet âge-là… On sent la souffrance des parents. Mon père avait une angoisse en lui qui était viscérale, qui l’a rendu très dur, très aigri, triste, profondément bouleversé. Et ma mère était quelqu’un de beaucoup plus rassurant. (…) Il y avait beaucoup, beaucoup d’amour, mais aussi de violence et de peur que les enfants meurent“, explique celui qui s’est trouvé un point commun avec des amis dont les parents ont survécu à la Shoah : “On a tous dans notre manteau notre passeport, nos papiers, un peu d’argent pour vivre éventuellement quelques jours. Il y a toujours dans notre tête cette idée qu’il va, peut-être, un jour, falloir qu’on reparte ailleurs“. La guerre civile du Liban a duré dix-sept ans et Ibrahim Maalouf a finalement été scolarisé en région parisienne.



Source link

Leave a Comment