Luka Doncic inscrit 73 points en un match, la quatrième meilleure performance de la ligue


Luka Doncic lors du match de NBA entre son équipe des Mavericks de Dallas et les Hawks d’Atlanta à la State Farm Arena d’Atlanta, le 26 janvier 2024.

Exactement 73 points marqués par un seul joueur, en un match de basket-ball. Le Slovène Luka Doncic a inscrit son nom dans les annales de la NBA, vendredi 26 janvier, en réalisant cette prouesse lors de la victoire de son club, les Dallas Maveriks, face à Atlanta (148-143). En quarante-quatre minutes sur le parquet des Hawks, le meneur de 24 ans a rentré 25 tirs sur 33 tentatives – dont 8 sur 13 de loin (3 points), il a également rentré 15 lancers francs sur 16.

Luka Doncic égale David Thompson – qui avait déjà marqué 73 points lors d’un match en 1978 –, soit la 4e meilleure performance de l’histoire de la ligue nord-américaine. La dernière fois que le public de la NBA a vu mieux c’était en 2006, le 22 janvier, quand Kobe Bryant en avait inscrit 81, pour le compte des Lakers de Los Angeles Lakers, contre les Raptors de Toronto.

Lire aussi la nécrologie de 2020 | Article réservé à nos abonnés Kobe Bryant, la disparition de l’un des plus grands joueurs de l’histoire du basket

Le record absolu est toujours détenu par Wilt Chamberlain et ses 100 points, en 1962 – le pivot avait aussi mis 78 points, soit la 3e référence de la ligue l’année précédente.

Une soirée « extra-spéciale » pour un joueur « déjà spécial » a salué l’entraîneur des Texans, Jason Kidd. « Ce qu’il fait sur un terrain personne d’autre ne peut le faire, a développé la coach. Sa faculté de prendre des tirs, d’en créer, de trouver des coéquipiers démarqués, il a fait tout ça à très haut niveau ce soir. Le plan de jeu, c’est lui. » Luka Doncic avait établi, en décembre 2022, le précédent record de points dans un match de la franchise, avec 60 unités.

« L’objectif était juste de gagner »

Vendredi, le Slovène a réalisé une performance offensive rare : 73 points, 10 rebonds, 7 passes. Sans doute la « plus belle » de sa carrière, de son propre aveu.

« On a eu du mal ces derniers temps [trois défaites de rang]. L’objectif était juste de gagner. J’ai poussé, peu importe ce que me proposait la défense adverse. En seconde période, ils défendaient à deux joueurs contre moi, alors j’ai essayé de faire jouer », a-t-il expliqué.

Luka Doncic, arrivé outre-Atlantique en 2018 (numéro 3 de la draft) après avoir brillé au Real Madrid, s’est imposé comme l’un des meilleurs éléments de NBA. Jeudi, il a été sélectionné pour son 5e All-Star Game et reste en course pour le titre de MVP (most valuable player, « meilleur joueur ») de la saison.

Lire aussi le portrait de 2017 | Luka Doncic, le nouveau prodige du basket européen

Mais il n’est pas le seul à avoir impressionné ces derniers jours. Ce 26 janvier, l’Américain Devin Booker a planté 62 points pour les Suns de Phoenix, ce qui n’a toutefois pas empêché la défaite des siens contre les Indiana Pacers (133-131). Joel Embiid, MVP 2023, avait inscrit 70 points pour Philadelphie, face aux Spurs de San-Antonio et Karl-Anthony Towns, 62 points pour les Timberwolves de Minnesota, lundi dernier. Ce soir-là, c’était la quatrième fois seulement dans l’histoire de la NBA, et la première depuis plus de quarante-cinq ans, que deux joueurs marquaient au moins 60 points au cours de la même journée.

Lire aussi le portrait de 2023 | Article réservé à nos abonnés Joel Embiid sacré MVP de NBA, un couronnement pour le joueur camerounais



Source link

Leave a Comment