Ligue 1 : le FC Metz, battu à Nice (1-0), perd pour la sixième fois de suite


Une sixième défaites de suite pour le FC Metz. Battu d’un seul but – un pénalty très litigieux accordée par Stéphanie Frappart dans le dernier quart d’heure – sur la pelouse du deuxième, Nice, le FC Metz n’a pourtant pas beaucoup de positif à retirer de cette rencontre durant laquelle il n’a tiré que deux fois au but !

Oukidja tient la baraque en première période

Fali Candé et Kévin Van Den Kerkhof, éliminés de la coupe d’Afrique des nations sont de retour dans le groupe, et même titulaires. En première période, Nice a dominé sans surprise mais Oukidja a sorti six arrêts, notamment dans les dix dernières minutes, quand la défense des Grenats fut sous pression. Avant cela, elle avait plutôt bien tenu, bien qu’un pénalty a été retiré aux Niçois, à l’aide de l’assistance vidéo, pour un hors-jeu très léger de Cho au départ de l’action (10e).

Offensivement en revanche, Metz n’avait pas pesé dans le jeu, victime une fois encore victime de son manque de justesse technique, et n’a inquiété Nice que sur un corner de Mikautadze que personne n’a pu reprendre (26e) et un coup-franc non cadré de Candé (27e).

Metz n’a tiré que deux fois au but

Même scénario en seconde période, avec des Niçois dominateurs mais peu dangereux par manque d’intensité. Il faudra un pénalty litigieux aux locaux (un léger croc en jambe de Candé) pour offrir un pénalty transformé par Guessand (1-0, 77e).

Voilà où en est le FC Metz. Obligé de se raccrocher à des faits de jeu défavorables car le reste ne lui donne que peu d’espoir. En ne tirant que deux fois au but, et en ne cadrant qu’une seule fois, en terminant le match avec une composition pour le moins surprenante, avec Tetteh, M’Baye et Estupinan pour composer sa ligne d’attaque, le FC Metz a illustré à quelle point sa situation devient inquiétante. Le match contre Lorient, dans huit jours, vaudra très cher…

loading

loading

loading



Source link

Leave a Comment