Collioure. Les vœux de l’Office de l’habitat


L’Office public de l’habitat des Pyrénées-Orientales (OPH66) a choisi la cité des peintres pour organiser sa cérémonie des vœux. L’OPH66 tient ainsi à marquer sa présence sur le littoral catalan.

“Dans un rayon de 10 km autour de Collioure, nous trouvons un condensé de tous nos produits constructifs : une gendarmerie à Port-Vendres, des bureaux de services publics à Argelès-sur-Mer et, depuis quelques jours, l’implantation d’un pôle médical ici même à Collioure. Dans le même temps, notre effort de construction et de réhabilitation se maintient avec le démarrage de la réhabilitation de la résidence du Glacis à Port-Vendres et début octobre, le lancement de la réhabilitation de la résidence du Puig del Mas 3 à Banyuls-sur-Mer”, explique le directeur de l’OPH66 Aldo Rizzi.

242 agents

Une délocalisation à l’occasion de cette nouvelle année qui se justifie également par le souci des administrateurs de voir le terrain, confirme la présidente de la structure, Toussainte Calabrèse, vice-présidente du conseil départemental : “En 2024, nous allons poursuivre notre effort de construction et de réhabilitation malgré la crise que nous traversons, lourde de conséquences pour les locataires. Malgré la ponction de l’État dans les caisses des bailleurs sociaux, l’OPH66 a su se projeter vers l’avenir. C’est près de 50 millions d’euros que nous injectons dans l’économie du territoire au bénéfice des artisans locaux”. Entourée dans sa mission de Martine Rolland pour la trésorerie et Robert Olive, vice-président, la présidente adressait à tout le personnel présent, les quelque 242 agents venus des quatre coins du département, sa confiance et ses félicitations : “Grâce à votre investissement dans votre travail, sous la conduite du directeur, un bourreau de travail, la présidente, l’ambassadrice que je suis, prend plaisir à vous représenter et vous remercie pour nos résultats satisfaisants”.

Rappelant les difficultés de logement à Collioure, dues à un site extraordinaire, protégé et donc plein de contraintes juridiques et un immobilier dont les prix flambent, Guy Llobet, le maire louait les services de l’OPH 66 : “ Je suis heureux de ce partenariat constructif, en particulier en faveur des personnes en difficulté et qui nous permet de finaliser des projets locatifs, voire en accès à la propriété, et continuer à attirer des jeunes. D’ores et déjà, je me félicite de la mise en œuvre du projet de pôle médical, en cours de construction”.



Source link

Leave a Comment