Des montages pornographiques de Taylor Swift, créés par IA, font scandale



Bénéfique sur de nombreux aspects, l’intelligence artificielle a aussi sa part sombre. Comme l’a relevé le média américain The Verge jeudi 25 janvier, de nombreuses images sexuellement explicites de Taylor Swift, générées par IA, circulent depuis plusieurs jours sur X (ex-Twitter).

Le journal du soir

Tous les soirs à 18h

Recevez l’information analysée et décryptée par la rédaction du Point.

Merci !
Votre inscription à bien été prise en compte avec l’adresse email :

Pour découvrir toutes nos autres newsletters, rendez-vous ici : MonCompte

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions générales d’utilisations et notre politique de confidentialité.

Une fausse vidéo, particulièrement explicite, a fait parler d’elle plus que les autres. 45 millions de vues, 24 000 reposts, des centaines de milliers de « J’aime »… Le message est resté en ligne pendant dix-sept heures avant qu’il ne soit supprimé par X et que l’utilisateur, vérifié, ne voie son compte être suspendu pour violation de la politique de la plateforme.

À LIRE AUSSI Le « deepfake » version ArdissonToujours selon ce média spécialisé dans les nouvelles technologies, de nombreuses autres fausses images à caractère pornographique mettant en scène la chanteuse continuent de circuler et sont régulièrement copiées. Le terme « Taylor Swift AI » est même devenu un sujet tendance, contribuant à diffuser les contenus auprès d’un plus large public. Selon le site d’information américain 404 Media, ces contenus pourraient provenir d’un groupe Telegram.

Les fans de la chanteuse en soutien

Alertées de la situation et critiquées pour leur manque de réactivité, les équipes de sécurité de X se sont exprimées sur la plateforme. Elles ont rappelé : « La publication d’images de nudité non consentie est strictement interdite sur X et nous appliquons une politique de tolérance zéro à l’égard de ce type de contenus. » Elles ont également assuré suivre « de près la situation afin de [s’]assurer que toute nouvelle violation est immédiatement traitée et que le contenu est supprimé ». « Nous nous engageons à maintenir un environnement sûr et respectueux pour tous les utilisateurs. »

En réponse à ces contenus, les fans de Taylor Swift ont ainsi inondé le réseau social du « PROTECT TAYLOR SWIFT », accompagné du mot-clé « Taylor Swift AI » et de photos authentiques de l’artiste. Cela, afin de noyer les contenus pornographiques sous la masse de messages de soutien.

L’intéressée, elle, ne s’est pour le moment pas exprimée publiquement à ce sujet. Mais le Daily Mail affirme qu’elle est « furieuse » et qu’elle envisage des poursuites judiciaires conte le site hébergeant ces faux contenus pornographiques.

À LIRE AUSSI Deepfakes, l’âge de la manipulationL’utilisation du deepfake (une photo ou vidéo modifiée grâce à l’intelligence artificielle) est depuis plusieurs mois sujette à controverse. Plusieurs célébrités, comme Tom Hanks, se sont déjà insurgées contre l’usage détourné de leur image.






Source link

Leave a Comment