Ogier remporte la 8e spéciale et se rapproche d’Evans


Des élus partagent… un plat de tripes!

En bord de spéciale, les élus ont partagé un moment festif en mangeant un bon plat de tripes! Ambiance garantie.

Obtenir le meilleur spot, un challenge pris au sérieux

Pendant le rallye, des spectateurs veulent à tout prix trouver le meilleur spot pour les courses, escaladant parfois pour parvenir à leurs fins.

La 7e spéciale, point de rassemblement des passionnés

La 7e spéciale entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance a vu se rassembler une foule de passionnés.

Le point sur les résultats du jour

BFM DICI revient pour vous sur les résultats du jour et des différentes spéciales, lors de la deuxième journée du rallye.

“La particularité du Monte-Carlo, c’est l’incertitude liée aux conditions météo”

“La particularité du Monte-Carlo, c’est l’incertitude liée aux conditions météo.” Jean-Jacques Marcellin, consultant auto de BFM DICI, revient sur la journée de rallye.

Ce samedi, six spéciales encore au programme

Six spéciales restent au programme demain: Esparron vers Oze à 8h05, et Les Nonières vers Chichilianne en Isère à 9h53. La suite du programme sera ensuite dans les Hautes-Alpes, de Pellafol vers Agnières-en-Dévoluy, à 11h06. 

Ces trois spéciales seront encore au programme dans l’après-midi dès 14h05. 

Les ouvreurs aussi ont du mal

Ce matin, les ouvreurs de Sébastien Ogier, à l’instar de Simon Jean Joseph, se sont retrouvés sur le toit de la voiture ouvreuse, qui s’est renversée.

Les ouvreurs de Sébastien Ogier ont connu une matinée perturbée, ce vendredi 26 janvier
Les ouvreurs de Sébastien Ogier ont connu une matinée perturbée, ce vendredi 26 janvier © Driver’s

Ogier s’adjuge la spéciale!

Le Tricolore remporte la 8e spéciale et se rapproche d’Elfyn Evans au général. Ogier signe un chrono décisif (10:26), 2,9 secondes devant Thierry Neuville et 4,1 secondes devant Evans. L’Estonien Ott Tänak termine 4e de la course (+11,8).

Au général, l’avance d’Evans se réduit comme peau de chagrin. Avec 1:25:28, le pilote Toyota n’a plus que 4,5 secondes d’avance sur Sébastien Ogier. Thierry Neuville est troisième à 16 secondes.

C’est parti

Les pilotes s’élancent pour cette huitième spéciale, la dernière de la journée. Sébastien Ogier, qui a gratté quelques secondes sur Elfyn Evans, voudra encore plus se rapprocher de la tête au terme de la course.

Départ de la spéciale imminent

La dernière spéciale de la journée va bientôt commencer. Prévue entre La Bréole et Selonnet, son départ aura lieu à 18h02.

Sébastien Loeb incognito dans le public

Le nonuple champion du monde des rallyes, Sébastien Loeb, est presque passé incognito dans le public à Ancelle. 

L’Alsacien a suscité l’attraction en assistant à une partie de la spéciale entre Saint-Léger et Ancelle. Il était au hameau du Faix. 

“Il a regardé les dix premiers et il est reparti ensuite. Il l’avait déjà fait par le passé. Incroyable”, raconte Luc, un Champsaurin présent au Faix à BFM DICI.

Sébastien Loeb était bien présent dans le public, ce vendredi 26 janvier, à Ancelle
Sébastien Loeb était bien présent dans le public, ce vendredi 26 janvier, à Ancelle © Témoin BFM DICI

Avant la dernière spéciale du jour, la fan zone se remplit progressivement à Gap

La fan zone à Gap se remplit peu à peu et les spectateurs s’amassent devant l’écran géant dans l’attente de la dernière spéciale de la journée entre La Bréole et Selonnet. Départ à 18h02.

Avant la dernière spéciale du 26 janvier, les fans peuplent progressivement la fan zone de Gap
Avant la dernière spéciale du 26 janvier, les fans peuplent progressivement la fan zone de Gap © Martin Reynaud

Les images de la sortie de route d’Ott Tänak

La sortie de route du pilote estonien Ott Tänak a été immortalisée ce matin entre Saint-Léger et La Bâtie. On aperçoit notamment les spectateurs qui s’empressent de lui donner un coup de main.

L’étau se resserre au général

Si Elfyn Evans reste en tête depuis hier soir (1:14:58), Sébastien Ogier grappille un peu de temps sur le pilote Toyota et revient à 8,6 secondes du leader.

Le vainqueur de la septième spéciale Thierry Neuville est lui à un peu plus de 17 secondes de la première place (17,3).

Thierry Neuville remporte la septième spéciale, Ogier se rapproche de la tête au général

Troisième au général (+17,3 secondes sur Evans) , Thierry Neuville s’impose pour cette septième spéciale entre Champcella et Saint-Clément en 9:49.

Sébastien Ogier termine à la deuxième place (+3,5 secondes) et revient à moins de 9 secondes d’Elfyn Evans au général.

Le leader du classement général complète le podium de la spéciale avec 4,6 secondes de retard sur le vainqueur.

Top départ de la septième spéciale, à Champcella

La septième spéciale, la cinquième du jour, a débuté à 16h29 à Champcella, une boucle de 17,87 km entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance.

Ce matin, Sébastien Ogier s’est imposé sur ce segment en 9:53.2.

VIctime d’une sortie de route ce matin, Nicolas Ressegaire reprendra finalement demain

Nicolas Ressegaire, victime d’une sortie de route ce matin, pensait être contraint à l’abandon.

Le pilote originaire du Poët a finalement annoncé sur Facebook sa volonté de repartir en Super Rallye demain. Il sera cependant pénalisé.

Daniel Elena suit le 92e rallye Monte-Carlo depuis la fan zone

Daniel Elena est présent à la fan zone de Gap aujourd’hui, et notre journaliste Adrien Citeau a eu la chance de le croiser.

Le Monégasque, co-pilote historique de Sébastien Loeb, a remporté à de multiples reprises le championnat du monde WRC.

Adrien Citeau (à gauche) et Daniel Elena (à droite).
Adrien Citeau (à gauche) et Daniel Elena (à droite). © BFM DICI

Sébastien Loeb, comme le révèlent les images de Canal+, a pour sa part assisté à une partie de la spéciale entre Saint-Léger-les-Mélèzes et La Bâtie-Neuve dans le hameau du Faix.

Un public au rendez-vous, prêt à dormir sur place pour profiter des spéciales

Programmée à 16h29, la septième spéciale verra les pilotes s’affronter entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance.

Pour être sûrs de ne pas rater une miette de la course de ce matin, certains ont même passé la nuit sur place, dans des voitures ou dans des camping cars.

Hugues, Mao et Noé, eux, sont venus tôt aujourd’hui. Mais ils étaient venus “en repérage hier soir pour pouvoir trouver les meilleures places”. Ils étaient aux premières loges pour apprécier la victoire de Sébastien Ogier ce matin.

Certains fans ont parcouru des kilomètres pour venir voir les pilotes, parfois au départ de l’Italie. “Les montagnes sont bien garnies”, se réjouit un Haut-Alpin.

Pas de changement en tête du classement au terme de cette sixième spéciale

La victoire de Thierry Neuville lors de cette sixième spéciale n’a aucune incidence sur le classement. Elfyn Evans, profitant de ses deux victoires d’hier, est toujours en tête (1:05).

Le Gallois devance le local de l’étape, Sébastien Ogier, qui se rapproche (+9.7).

Thierry Neuville reste troisième, à 21.9 secondes du leader.

Thierry Neuville s’impose sur la sixième spéciale, Sébastien Ogier le talonne

Thierry Neuville remporte la sixième spéciale. Comme ce matin, le pilote belge a devancé ses concurrent entre Saint-Léger-les-Mélèzes et La Bâtie-Neuve en 9:09.0.

Sébastien Ogier arrive juste derrière, en deuxième position (+1.0), en 9:10. Il avait réalisé un moins bon chrono ce matin (9:24).

Le leader du rallye, Elfyn Evans, échoue en troisième position lors de cette sixième spéciale (+1.8).

Reprise des hostilités, les pilotes attaquent la sixième spéciale à Saint-Léger-les-Mélèzes

Les hostilités reprennent. La sixième spéciale, la quatrième de la journée, a débuté à 14h56 à Saint-Léger-les-Mélèzes.

Elle emmènera les pilotes vers La Bâtie-Neuve via Moissière et Le Sapet sur 16.68 km.

Ce matin, c’est le Belge Thierry Neuville qui s’est imposé sur ce tracé en 9:18.

“Le tracé est plus praticable que prévu”: les réactions de pilotes locaux à la mi-journée

26e du classement, Damien Oberti est le deuxième pilote local le mieux positionné. Il y a “encore quelques trucs qui m’énervent dans la voiture mais on prend du plaisir”, assure l’intéressé à BFM DICI.

“Quand le tracé devient délicat, ça devient compliqué à conduire”, indique ce dernier. “Notre expérience du Monte-Carlo nous dessert. On s’attend à des pièges partout et finalement, le tracé est plus praticable que prévu.”

Le pilote de Damien Oberti lors de la 92e édition du rallye Monte-Carlo.
Le pilote de Damien Oberti lors de la 92e édition du rallye Monte-Carlo. © BFM DICI

Le Gapençais Nicolas Latil (29e) regrette pour sa part d’avoir été “par l’annulation de la spéciale d’hier. On aurait fait un meilleur temps si on avait pu la rouler.” Mais “ce matin, on a roulé très vite et on est très content”.

Rémy Rota (45e) tire un bilan mitigé de la matinée: “La première a été bien. Je n’ai pas trouvé mon rythme dans la deuxième et j’ai été trop prudent dans la troisième”.

Le point sur le classement des pilotes locaux, dominé par Nicolas Ciamin

À la mi-journée, le duo Nicolas Ciamin-Yannick Roche est le mieux classé parmi les pilotes locaux. Ils occupent la 13e position. Damien Oberti arrive à la 26e place. Il est poursuivi par Nicolas Latil (29e). On trouve ensuite Christophe Ganguet (31e), Renaud Dolce (33e), Rémy Rota (45e), Mickael Boisseranc (47e), Julien Arnaud (51e) et les frères Biagetti (56e).

Le Sisteronnais Jules Escartefigue, co-pilote, et le Belge Armand Fumal, ont dû abandonner à la suite d’un problème moteur entre les quatrième et cinquième spéciales. De même pour Nicolas Ressegaire, victime d’une sortie de route lors de la troisième spéciale.

L’émotion de Sébastien Ogier, touché par la mort de son oncle en début de semaine

Sébastien Ogier s’est montré très touché ce matin à l’issue des spéciales. Le pilote haut-alpin a eu la douleur de perdre son oncle, Alain Vallon, lundi.

L’homme de 61 ans était un grand amoureux de sports mécaniques.

“J’essaye de pas trop en parler en ce moment car c’est difficile émotionnellement”, reconnaît Sébastien Ogier.

Retrouvez notre article complet ici.

“Une bonne boucle pour nous”: Sébastien Ogier revient sur son intense matinée

Sébastien Ogier a remporté deux des trois spéciales de la matinée. Pourtant, la première ne s’est pas déroulée comme il l’espérait.

Au final, c’est “une bonne boucle pour nous”, relativise le pilote sur BFM DICI. “Au début, on savait qu’il fallait faire un peu le dos rond car avec notre position de départ, on savait qu’on allait perdre du temps. Car les conditions se dégradent après quelques voitures et assez rapidement. Mais c’est bien qu’on ait réussi à faire ce joli chrono dans la dernière pour réduire de moitié notre retard”.

Pour cet après-midi, l’objectif est de “continuer de la même manière”. “La route est sale pour tout le monde alors les conditions vont être équitable”, observe-t-il. “Il faut garder un bon rythme et se battre pour les avants postes.”

La première spéciale de l’après-midi, chez lui, dans le Champsaur, s’annonce forte en émotions. “C’est une spéciale compliquée mais toujours géniale quand je vois le soutien que j’ai”, s’avoure-t-il. “Merci à tous, ça fait plaisir et chaud au cœur”. Sébastien Ogier sourit: “Mais je n’arrive toujours pas à la gagner”.

Plus d’informations ici.

C’est l’heure de la pause, rendez-vous à 14h56 pour la sixième spéciale

Cette matinée forte en rebondissements s’achève sur la victoire de Sébastien Ogier à Selonnet.

Les pilotes parcourront à nouveau les trois segments de la matinée au cours d’une après-midi qui s’annonce intense.

Prochain rendez-vous à 14h56 pour la sixième spéciale entre Saint-Léger-les-Mélèzes et La Bâtie-Neuve.

Sébastien Ogier devance Thierry Neuville et grimpe à la deuxième place du classement général

Grâce à sa victoire en Ubaye, Sébastien Ogier se hisse à la deuxième place du classement général, dominé par Elfyn Evans (55:52).

Le pilote français accuse à présent 10.7 secondes de retard sur le leader, mais devance Thierry Neuville de (+24.05).

Ott Tänak (+1:01.0) et Adrien Fourmaux (+1:04.3) complètent le top 5.

Sébastien Ogier s’impose à Selonnet!

On n’arrête plus Sébastien Ogier! Le pilote haut-alpin a bouclé la cinquième spéciale en tête en 10:10.

Il devance Elfyn Evans, leader au classement général, de 11.2 secondes sur cette spéciale, dont l’arrivée est située à Selonnet.

Adrien Fourmaux arrive troisième (+11.8), devant Ott Tänak (+12) et Thierry Neuville (+16.9).

À Selonnet, ambiance tripes, omelette et pieds paquets en attendant Ogier

À Selonnet, point d’arrivée de la cinquième spéciale, on respecte une tradition lors du rallye Monte-Carlo. Les fans partagent de convivialité autour d’une omelette, de tripes et de pieds paquets.

Les habitants de Selonnet et des villages du secteur partagent un repas en marge du rallye Monte-Carlo 2024.
Les habitants de Selonnet et des villages du secteur partagent un repas en marge du rallye Monte-Carlo 2024. © BFM DICI

Un rendez-vous initié à l’époque par Benoît Cazeres, le maire du village.

Les élus du Caire, de Turriers, de Banon, du Brusquet et de Draix se sont réunis autour d’habitants venus de Seyne-les-Alpes, d’Allos, de Selonnet mais aussi du sénateur Jean-Yves Roux. Ils attendent le passage des voitures avant de se mettre à table.

Début de la cinquième spéciale entre La Bréole et Selonnet

Les pilotes se sont élancés à 12h10 à La Bréole. Ils doivent rejoindre Selonnet via le col des Fillys. Un parcours de 18,31 km.

Top départ différé pour la cinquième spéciale

Cap sur les Alpes-de-Haute-Provence pour la cinquième spéciale, la troisième de la matinée. Le top départ, initialement prévu à 11h57, a été finalement été repoussé.

“La 0 spare (voiture ouvreuse de secours, NDLR) vient de partir. Nouveau départ pour la première voiture dans la spéciale 5 à 12h10”, indique l’Automobile Club de Monaco. 

Les pilotes parcoureront 18.31 km entre La Bréole et Selonnet, en Ubaye. Un tronçon qui prévoit un passage par le col des Fillys.

Statu quo au classement général, Evans devance toujours Neuville et Ogier

Au terme de la quatrième spéciale, c’est toujours Elfyn Evans qui fait la course en tête dans ce 92e rallye Monte-Carlo (45:30).

Le pilote gallois Elfyn Evans lors du rallye Monte-Carlo 2024.
Le pilote gallois Elfyn Evans lors du rallye Monte-Carlo 2024. © Valery HACHE / AFP

Thierry Neuville reste deuxième (+18.8) mais voit Sébastien Ogier, fort de sa première victoire, se rapprocher (+21.9).

Sébastien Ogier s’adjuge la quatrième spéciale!

Sébastien Ogier est de retour! Le pilote haut-alpin a remporté la quatrième spéciale, sa première victoire sur ce 92e rallye Monte-Carlo. Le Français a bouclé les 17,87 km entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance en 9:53.2.

“Il y a moins de corde dans cette spéciale, ce qui nous a permis une meilleure attaque”, s’est-il réjoui. 

Elfyn Evans échoue 1 seconde derrière Sébastien Ogier, Ott Tänak à 1.8 seconde. Adrien Fourmaux arrive, lui, quatrième (+8.5).

Victime d’un tête-à-queue, Thierry Neuville accuse 10 secondes de retard sur Sébastien Ogier dans cette quatrième spéciale.

Top départ pour la spéciale entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance

La spéciale 100% haut-alpine entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance a débuté à 10h24.

Les pilotes s’affrontent sur un tronçon de 17,87 km.

Ciamin et Roche cinquièmes au classement général en WRC2, Ressegaire contraint à l’abandon

En WRC2, les pilotes locaux Nicolas Ciamin et Yannick Roche, originaire d’Embrun, ont parcouru la troisième spéciale en 10:20, accusant +17.3 de retard sur Nikolay Gryazin.

Les deux hommes se classent cinquièmes au général à l’issue de cette spéciale.

Renaud Dolce est arrivé 20e de cette troisième spéciale. Il devance, Christophe Ganguet (26e), Nicolas Latil (27e), Damien Oberti (28e) et Rémy Rota (37e). 

Victime d’une sortie de route, Nicolas Ressegaire, originaire du Poët, a dû se résoudre à abandonner. Le Sisteronnais Jules Escartefigue, co-pilote du Belge Armand Fumal, a lui aussi dû quitter la compétition en raison d’un problème moteur.

Plusieurs centaines de personnes ont suivi le départ de la troisième étape

Le coup d’envoi de la troisième spéciale s’est déroulé dans une ambiance festive au rond-point de Saint-Léger-les-Mélèzes.

Plusieurs centaines de personnes se sont réunies autour d’un barbecue.

Un barbecue à Saint-Léger-les-Mélèzes lors du rallye Monte-Carlo 2024.
Un barbecue à Saint-Léger-les-Mélèzes lors du rallye Monte-Carlo 2024. © Julie Cédo / BFM DICI

Du côté de Saint-Crépin, les passionnés se regroupent autour de l’aérodrome avant avant la spéciale entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance. Top départ fixé à 10h24.

Des passionnés de rallye se rassemblent autour de l'aérodrome de Saint-Crépin lors du rallye Monte-Carlo 2024.
Des passionnés de rallye se rassemblent autour de l’aérodrome de Saint-Crépin lors du rallye Monte-Carlo 2024. © Jérémie Cazaux / BFM DICI

Neuville grappille une partie de son retard sur Evans au terme de la troisième spéciale

À l’issue de la troisème spéciale, Thierry Neuville grapille une partie de son retard sur Elfyn Evans.

Le Gallois domine toujours le classement général avec en 35:36. Le Belge compte 9.8 secondes de retard.

Sébastien Ogier, le local de l’étape, se classe en troisième position à 22.9 du leader.

Thierry Neuville s’adjuge la troisième spéciale

Le pilote belge Thierry Neuville est arrivé en tête de la troisième spéciale, parcourue en 9:18.

Elfyn Evans accuse un retard de 5.3 sur cette spéciale, contre 6.6 pour Sébastien Ogier et 41.9 pour Ott Tänak.

Sortie de route pour Ott Tänak dans un virage verglacé

Le pilote estonien Ott Tänak a effectué une sortie de route sur le tronçon entre Saint-Léger et Ancelle dans un virage piégeux et verglacé. 

Thierry Neuville a également effectué une glissade. 

Top départ pour la première spéciale de la deuxième journée

La première spéciale de la deuxième journée a débuté à 8h51 à Saint-Léger-les-Mélèzes.

Elle emmènera les pilotes vers La Bâtie-Neuve via Moissière et Le Sapet.

Les fans étaient au rendez-vous pour suivre la première journée

À Saint-Geniez, les spectateurs étaient nombreux à suivre les nocturnes de la première journée. Allan, par exemple, a fait la route depuis Perpignan. Sébastien, lui, vient d’Alsace.

“C’est inné, c’est une passion les sports mécaniques, le bruit, la sensation”, sourit Philippe, de Sisteron.

Certains, comme ce fan rencontré à Gap ce matin, assure avoir “pris (ses) vacances pour venir voir le rallye”.

Le programme de la deuxième journée du rallye Monte-Carlo

Au programme de ce vendredi, du costaud attend les pilotes, avec dès 8h51 la spéciale Saint-Léger-les-Mélèzes vers La Bâtie-Neuve via Moissière et Le Sapet.

Puis, direction le Guillestrois à 10h24 pour la spéciale entre Champcella et Saint-Clément-sur-Durance.

Enfin, les voitures fileront en Ubaye pour débuter la troisième spéciale de la journée à La Bréole pour descendre vers Selonnet à 11h57.

Ces trois spéciales reprendront dans le même ordre peu avant 15h00.

La course interrompue pour 21 équipages après un incendie dans un tourniquet de Bayons

Un feu s’est déclaré lors de la deuxième spéciale du rallye de Monte-Carlo entre Bayons et Bréziers ce jeudi 25 janvier.

Un incendie au niveau des tourniquets, où des milliers de personnes se sont rassemblés pour suivre la course.

“À partir du 63 jusqu’au numéro 84, les équipages ne prennent pas part à la spéciale. Ils vont prendre la route alternative en raison d’un incendie causé par un spectateur dans les tourniquets”, fait savoir le service communication de l’Automobile Club de Monaco. 

Cela concerne 21 équipages, qui vont devoir rentrer à Gap pour rejoindre le parc d’assistance. Certains locaux, Latil, Boisseranc, Rota, Biagetti et Arnaud, sont concernés.

50.000 personnes présentes pour la spéciale entre Bayons et Bréziers

Un grand spectacle. Pour la deuxième spéciale du Rallye Monte-Carlo 2024, entre Bayons et Bréziers, 50.000 personnes étaient présentes ce jeudi soir selon les organisateurs.

Une spéciale remportée par le pilote gallois Elfyn Evans avec un temps de 14:00.0. Le Haut-Alpin Sébastien Ogier a terminé troisième (+11.8).

Les résultats des pilotes locaux lors de la 1ère spéciale, le duo Ciamin/Roche termine 16e

Une première journée s’achève sur la Rallye Monte-Carlo. Sur la première spéciale, entre Thoard et Saint-Geniez, le duo local Nicolas Ciamin et Yannick Roche ont terminé à la 16e place du classement avec (+1:06.1).

Le duo Ressegaire/Orciere prend la 27e place (+2:36.4) suivi de Oberti et Gastinel à la 31e place (+2:39,5).

Le duo Latil/Gosselin se classe 35e (+2:52.5) à quelques longueurs d’avance de Ganguet et Frison (+3:06.6) qui termine à la 37e place.

La 43e place revient au duo Rota/Gendraud (+3:53.3) suivi des freères Biagetti (+4:13.1) à la 48e place et de Renaud Dolce à la 49e place (+4:18,7).

Pour finir, le duo Fumal et Jules Escartefigue termine à la 51e place (+4:29.1), suivi du duo Arnaud/Renchet à la 56e place (+5:09.9) et enfin Boisseranc/Bourreau à la 60e place (+5:29.6).

Evans en tête du général après la première journée, Ogier se classe troisième

Le pilote gallois en grande forme pour cette première journée. Vainqueur des deux premières spéciales de ce Rallye Monte-Carlo 2024, Elfyn Evans prend la première place du classement généra avec un temps de 26:12.9.

Thierry Neuville termine cette journée à la deuxième place (+15.1) suivi par le Haut-Alpin Sébastien Ogier (21.6).

Ott Tänak termine au pied du podium (+22.8) et Adrien Fourmaux se classe 5e (+39).

Elfyn Evans remporte la deuxième spéciale et signe un doublé pour ce premier jour

Elfyn Evans signe un début de Monte-Carlo tonitruant. Le pilote gallois a remporté la deuxième spéciale entre Bayons et Bréziers avec un temps de 14:00.0.

Thierry Neuville prend la deuxième marche du podium (+6.8) suivi du Haut-Alpin Sébastien Ogier (+11.8).

Arrivé deuxième lors de la première spéciale, Ott Tänak termine au pied du podium (+17.6). Takamoto Katsuka prend la cinquième place (+22) suivi par Andreas Mikkelsen (+35.9).

La deuxième spéciale entre Bayons et Bréziers retardée

La deuxième spéciale entre Bayons et Bréziers ne commencera pas à 21h58 comme prévu, a annoncé WRC. La course est retardée à 22h15, sans que la raison ne soit évoquée.

Ciamin et Roche arrivent une minute et six secondes derrière Evans

Le binôme embrunais Nicolas Ciamin et son copilote Yannick Roche ont eux aussi passé la ligne d’arrivée.

Avec un temps de 13:19.0 (soit +1:06.1), ils se placent provisoirement en 16e position de la spéciale.

Elfyn Evans va remporter la première spéciale

Les principaux pilotes ont tous passé la ligne d’arrivée, et le classement provisoire s’est finalement confirmé.

Elfyn Evans reste en tête avec un temps de 12:12.9. Ott Tänak est toujours deuxième (+5.2), suivi de Thierry Neuville (+8.3). Sébastien Ogier reste au pied du podium (+9.8).

Sébastien Ogier non surpris par sa quatrième place

Provisoirement quatrième du classement près de dix secondes derrière Elfyn Evans, le Haut-Alpin Sébastien Ogier n’est pas surpris de son résultat en demi-teinte.

“C’était un peu prévu”, explique-t-il au micro de WRC.

“Il y avait déjà tellement de coupes pleines de gravier pour nous sur la route, donc ce n’est pas vraiment une surprise”, poursuit-il.

Les premiers temps de la spéciale entre Thoard et Saint-Geniez tombent

Les premiers résultats de la spéciale entre Thoard et Saint-Geniez commencent à tomber dans les Alpes-de-Haute-Provence.

Elfyn Evans a terminé les 21,01 km en 12:12.9 et se classe provisoirement premier. Suivent Ott Tänak (+5.2), Thierry Neuville (+8.3) et enfin le Haut-Alpin Sébastien Ogier (+9.8).

C’est parti pour la première spéciale!

La première spéciale de la soirée peut commencer. Les 69 équipes viennent de s’élancer à Thoard pour 21,01 km de course. Rendez-vous à Saint-Geniez à l’arrivée tout à l’heure!

Au plus près des spectateurs

Ambiance à 15 minutes du tout début de ce rallye Monte-Carlo. Ici, en bord de route entre Thoard et Saint-Geniez. Début de la spéciale dans quelques minutes.

Les spectateurs se préparent juste avant la spéciale 1, à Thoard
Les spectateurs se préparent juste avant la spéciale 1, à Thoard © BFM DICI

Du monde dans les “tourniquets” de Bayons

L’affluence progresse dans les mythiques “tourniquets” de Bayons, peu de temps avant la spéciale.

Les spectateurs illuminent Bayons, ce jeudi, quelques minutes avant la spéciale.
Les spectateurs illuminent Bayons, ce jeudi, quelques minutes avant la spéciale. © BFM DICI

Les retrouvailles Ogier-Ingrassia… dans un petit restaurant

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia refont équipe… Mais pas dans une voiture. L’octuple champion du monde des rallyes WRC, a retrouvé son ancien co-pilote avec qui il a tout gagné.

C’était ce lundi, dans un petit restaurant du pays dignois : “Les vieilles casseroles”, situé à Chabrières entre Châteaureudon et Chaudon-Norante.

Myriam, la patronne, raconte: “L’équipe Toyota faisait des essais sur le col de Corobin. Et depuis deux ans, nous privatisons notre restaurant pour accueillir cette équipe très sympathique”.

“C’est un vieux restaurant d’après-guerre, anciennement nommé “Ma petite auberge”, retrace Myriam.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont déjeuné ensemble, lundi.
Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont déjeuné ensemble, lundi. © Myriam Matteoda

Il y a foule à Digne-les-Bains pour le changement de pneus

Plus d’une centaine de personnes sont venues assister au changement de pneus des pilotes devant le palais des congrès de Digne-les-Bains, a 19h30. Le pilote haut-alpin Sébastien Ogier a été applaudi.

Les enfants sont ravis, certains sont venus spécialement dans le département pour ce spectacle et les autres spéciales.

La foule a répondu présent jeudi soir, vers 19h30, pour assister au changement de pneus des pilotes.
La foule a répondu présent jeudi soir, vers 19h30, pour assister au changement de pneus des pilotes. © BFM DICI

Le Prince Albert II était présent au grand départ

Tout à l’heure, le grand départ du rallye était donné depuis la Place du Casino. Parmi la foule présente, un invité de marque se dégageait: sa majesté le Prince Albert II de Monaco.

Marcel Cannat s’explique sur la question de l’état des routes

“On n’a pas de problème de dégradation des routes”, assure Marcel Cannat, vice-président au conseil départemental des Hautes-Alpes en charges des routes, à propos du passage du rallye Monte-Carlo.

Au micro de BFM DICI, le dirigeant a promis que la sécurité des pilotes ne serait pas mise en jeu sur les routes du parcours.

Jules Escartefigue s’engage avec “beaucoup d’humilité”

Le Bas-Alpin, qui a notamment participé cette saison au championnat d’Afrique des rallyes et au trophée Alpine, assure qu’il va prendre part au Monte-Carlo “avec beaucoup d’humilité”. Il guidera le belge Armand Fumal à bord d’une Alpine A110.

“C’est la première fois d’Armand sur un Monte-Carlo. C’est un rallye très long. On fait plus de 1.200 km sur le week-end. Il faut respecter le mythe et partir prudemment. Le but est de préserver la mécanique. Le podium serait un bon résultat.”

Pour Ganguet et Frison, le rallye Monte-Carlo est un vrai “projet familial”

Emmanuel Frison et Christophe Ganguet ont toujours fière alllure lorsqu’ils s’élancent à bord de leur Skoda Fabia. Le duo gapençais a de nombreuses attentes pour les prochains jours.

“Nos partenaires sont très sérieux. Ils nous ont suivi depuis le début de l’entraînement. Ensuite, on a abordé le Monte-Carlo avec toute notre équipe: nos ouvreurs, notre équipe mécanique. C’est un beau travail d’équipe qui est la marque d’un projet familial.”

Le Haut-Alpin Yannick Roche vise le haut du classement

Les Alpes du Sud sont au cœur de la 92e édition du rallye Monte-Carlo. Yannick Roche, copilote de Nicolas Ciamin vise le haut du classement.

“On a gagné la dernière épreuve en WRC2. Ce serait mentir de dire qu’on ne joue pas un bon résultat. On sait quand même que la gagne va être compliquée, car nos concurrents sont bien affûtés. Un podium serait un excellent résultat.”

La deuxième spéciale nocturne partira de Bayons pour arriver à Bréziers

La deuxième nocturne aura lieu en deuxième partie de soirée, vers 22h. Entre Bayons et les tourniquets de Bréziers, le tracé est de 25,19 km. Prudence si vous souhaitez voir passer les voitures.

L’ambiance monte avant la première spéciale entre Thoard et Saint-Geniez

Le coup d’envoi de la première spéciale du rallye sera donné peu avant 20h30. Le parcours s’étirera de Thoard à Saint-Geniez et s’annonce comme le premier point majuscule de cette 92e édition. Le parcours est de 21 km.

Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, l’ambiance monte. “Il y a pas mal de bénévoles. Nous sommes là pour animer. On a une arrivée cette année, (…) c’est l’occasion de faire quelque chose pour les gens”, déclare l’un des gérants de la buvette.

“Cela fait quelques décennies qu’on vient, l’ambiance au village est extraordinaire”, renchérit un autre spectateur au micro de BFM DICI.

Le 92e rallye de Monte-Carlo est officiellement lancé depuis Monaco

La 92e édition du rallye de Monte-Carlo a été officiellement lancée en fin de journée depuis Monaco. 70 équipages se sont élancés pour rejoindre Digne-les-Bains dans la soirée.

La première spéciale de la soirée se tient dans les Alpes-de-Haute-Provence avec un peu plus de 20 kilomètres entre Saint-Geniez et Thoard.

L’Automobile club de Monaco appelle les fans à la prudence près des routes

À l’approche de l’événement, l’Automobile club de Monaco (ACM) a diffusé sur ses réseaux sociaux un message de vigilance destiné aux spectateurs.

“Profitez en toute sécurité du rallye depuis les seules zones réservées au public, balisées par du filet vert ou de la rubalise verte”, écrit l’ACM.

Les festivités commenceront à 16h40 sur la place du Casino.

Le pilote haut-alpin Sébastien Ogier attend “le début des choses sérieuses”

À la veille des premières spéciales, Sébastien Ogier a terminé à la quatrième place du shakedown. Le pilote haut-alpin attend désormais “le début des choses sérieuses”.

“C’est pour ça qu’on est là. Je me sens bien. Les reconnaissances se sont bien passées, le shakedown aussi. Les premiers feelings avec la voiture sont bons. Impatient maintenant d’en découdre”, souligne-t-il au micro de BFM DICI.

L’octuple vainqueur du rallye Monte-Carlo est allé à la rencontre des fans présents hier dans la fan zone de Gap. “C’est pour moi un honneur de tenter de faire briller les couleurs des Hautes-Alpes, si je peux, ce week-end”, a jouté Sébastien Ogier.

Ott Tänak premier du shakedown, Ogier 4e

Le shakedown sur la route de la Garde au nord de Gap s’est déroulé hier. À l’issue des trois premiers passages chronométrés (deux obligatoires) durant cette épreuve du Monte-Carlo qui ne compte pas pour le classement de la course, c’est l’Estonien Ott Tänak qui a signé le meilleur temps sur 3.28 kilomètres.

Elfyn Evans a quant à lui terminé deuxième devant Thierry Neuville et Sébastien Ogier respectivement troisième et quatrième.

Une fan zone à Gap pour suivre le rallye

Une fan zone a été établie lundi dans le parc Bernard-Givaudan, à Gap, pour suivre le rallye Monte-Carlo en direct.

Un écran géant a ainsi installé, en plus de chalets, tandis que des animations sont organisées.

La fan zone sera accessible tous les jours jusqu’à minuit.

Deux spéciales chronométrées au menu du premier jour

Avec 14 cols à franchir, 17 spéciales et cinq départements à traverser, la 92e édition du rallye Monte-Carlo s’annonce intense.

Cette année, le tracé “est remonté en latitude -et donc en altitude- (…) pour espérer un parcours encore plus enneigé qu’au cours des précédentes éditions”, annoncent les organisateurs.

La première étape, uniquement nocturne, emmènera directement les pilotes dans les Alpes du Sud.

Au menu: deux spéciales chronométrées sur un total de 46,2 km, avec un segment entre Thoard et Saint-Geniez à 20h35 et un second entre Bayons et Bréziers à 21h58.

70 équipages en course pour le titre

Bonjour et bienvenue sur ce direct dédié à la 92e édition du rallye Monte-Carlo.

Après deux jours de reconnaissance, suivis d’une séance de mise au point (shakedown), le coup d’envoi de la compétition sera donné à 16h52 sur la place du Casino, à Monaco.

70 équipages seront sur la ligne de départ, dont celui de Sébastien Ogier, de retour sur ses terres. L’octuple champion du monde des rallyes WRC vise une une nouvelle victoire.

Retrouvez ici notre article récapitulant tout ce qu’il faut savoir sur la 92e édition du rallye Monte-Carlo.



Source link

Leave a Comment