REPORTAGE – Villard-de-Lans : le projet d’immense complexe hôtelier de Tony Parker divise


Un complexe hôtelier de haut standing devrait voir le jour dans cette station de ski du Vercors.
La municipalité est enthousiaste, mais certains habitants dénoncent une vision pharaonique, disproportionnée.
Une équipe de TF1 s’est rendue sur place pour recueillir les arguments des deux camps.

C’est un projet qui apparaît comme démesuré pour une partie des habitants de Villard-de-Lans (Isère). Un complexe hôtelier de haut standing, à 96 millions d’euros, devrait voir le jour dans cette station de ski de 4200 habitants du Vercors. En l’état, ce projet prévoit une centaine d’appartements avec piscine, restaurants, crèche et espace bien-être. L’ancien basketteur français Tony Parker, déjà implanté à Villard-de-Lans (il avait racheté en 2019 la société d’équipement gérant notamment les remontées mécaniques du lieu), est derrière cet investissement. 

Sur place, ce projet divise. “Je pense que Villard-de-Lans est une station de moyenne montagne et qu’il faut qu’elle garde son charme de station de moyenne montagne”, affirme une habitante dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article. “C’est un projet qui tient la route et qui va créer plus de 200 emplois à la saison sur le plateau du Vercors”, avance au contraire un autre.

Cette station de ski située à 45 minutes de Grenoble attire beaucoup de monde. Le stationnement, déjà saturé, pourrait être encore plus difficile quand l’un des parkings de la commune sera remplacé par cette nouvelle résidence hôtelière. En outre, une étude environnementale soulève la question de la ressource en eau. Ce sujet inquiète l’association Vercors Citoyens, opposée au projet, qui rappelle que des bergers des alentours manquent du précieux liquide depuis quelque temps. 

Un besoin de “diversification”

Les responsables de ce complexe, qui devrait ouvrir toute l’année et attirer une nouvelle clientèle, mettent de leur côté en avant les efforts réalisés afin de revoir le projet. Initialement, ce projet immobilier comportait 900 lits. Désormais, il devrait compter 500 lits et 200 lits d’appoint, ainsi que quelques commerces. 

L’objectif est de pallier le manque de neige qui touche Villard-de-Lans, située à 1100 mètres d’altitude. Selon le maire Arnaud Mathieu, sa commune “a besoin de diversification afin d’assurer la pérennité de son activité économique et l’attractivité”. Villard-de-Lans “n’aura pas les moyens de garantir à l’avenir le haut niveau d’équipement qui a pu être le sien jusqu’à présent”, prévient-il, d’où le recours aux investisseurs privés, comme l’ex-joueur de la NBA Tony Parker. Ce projet controversé ne devrait en tout cas pas sortir de terre tout de suite : il faudra attendre au moins un an avant que les promoteurs ne déposent un permis de construire. 


Julien CHABROUT | Reportage TF1 Séverine Agi, Sylvain Thizy



Source link

Leave a Comment