L’Assemblée nationale augmente les frais de mandat des députés de 300 euros par mois


Cette dotation passe ainsi de 5 645 euros à 5 950 euros par mois.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 1 min

L'Assemblée nationale française, le 24 janvier 2024. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Une rallonge pour les frais des députés. L’Assemblée nationale a décidé, mercredi 24 janvier, d’augmenter d’un peu plus de 300 euros par mois l’avance de frais de mandat des députés, en invoquant l’inflation, selon un communiqué du bureau de l’institution. La décision de porter l’AFM de 5 645 euros à 5 950 euros (+5,4%) par mois a été prise avec le soutien de quasiment tous les groupes politiques présents au moment du vote. La France insoumise s’est de son côté abstenue.

Cette augmentation “vise à répondre à la hausse des prix auxquels sont confrontés les députés dans l’exercice de leur mandat. Pour rappel, l’AFM n’est pas une rémunération des députés : il s’agit d’une dotation leur permettant de payer leur permanence parlementaire, leurs déplacements, leurs frais d’hébergement, de documentation”, de réception ou de représentation, souligne le bureau de l’Assemblée. Ces dépenses sont contrôlées depuis 2018 et les sommes non utilisées doivent être restituées à la trésorerie de l’Assemblée nationale.

“Ce n’était pas un bon signal”

Face à la polémique, plusieurs députés ont réagi à cette décision. “300 euros de plus pour les députés ? C’est le revenu mensuel d’un tiers des agriculteurs !” a réagi le député insoumis François Ruffin sur le réseau social X. “J’ai dit que ce n’était pas un bon signal”, a aussi affirmé la socialiste Valérie Rabault, absente lors du vote.

Après l’avoir approuvée la veille, le Rassemblement national a demandé le report de cette augmentation au motif de que celle-ci “suscite, à juste titre, un émoi certain chez nos compatriotes dans une période où le pouvoir d’achat de très nombreux Français est très dégradé”, écrivent Hélène Laporte et Sébastien Chenu, vice-présidents RN de l’Assemblée nationale, dans un communiqué. Ils demandent ainsi à Yaël Braun-Pivet de “reporter sine die” cette mesure.

“Il ne s’agit pas d’une hausse de la rémunération”, a réaffirmé la présidente de l’Assemblée nationale. “Nous avons augmenté le plafond de l’enveloppe qui nous est allouée pour des frais, ce n’est pas de l’argent qui nous appartient.”





Source link

Leave a Comment