un avion militaire russe s’écrase avec 65 prisonniers ukrainiens à bord, affirme Moscou


D’après plusieurs responsables russes, l’appareil a été abattu par des missiles ukrainiens. Tous les passagers ont été tués.


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 1 min

Un avion militaire Il-76 russe au-dessus de Moscou, le 9 mai 2021. (SEFA KARACAN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Un terrible crash. Un avion de transport militaire russe Il-76 transportant 65 prisonniers de guerre ukrainiens s’est écrasé mercredi 24 janvier dans la région de Belgorod, frontalière de l’Ukraine, a affirmé le ministère de la Défense russe, cité par les agences du pays. D’après Moscou, ces prisonniers étaient transportés en vue d’un échange avec l’Ukraine. Six membres d’équipage et trois accompagnateurs étaient également présents dans l’avion. “Toutes les personnes à bord ont été tuées”, a assuré le gouverneur local, Viatcheslav Gladkov, sur Telegram.

“Une commission de l’armée de l’air est partie sur le lieu de la chute de l’avion pour établir les causes de la catastrophe”, a ajouté le ministère de la Défense russe. Des images circulant sur les réseaux sociaux montre un appareil chuter presque à pic, avant de provoquer une importante explosion au sol, accompagnée de flammes et de fumée noire. Les autorités russes n’ont donné à ce stade aucune indication quant au sort des occupants de l’avion.

Un autre avion fait demi-tour

Peu de temps après le crash, Viatcheslav Volodine, le président de la Douma russe, la chambre basse du Parlement, a accusé Kiev d’avoir abattu l’avion. “Ils ont tué dans les airs leurs propres soldats. Leurs mères, leurs enfants les attendaient”, a-t-il proclamé face aux députés russes. Et d’ajouter : “Ils ont abattu nos pilotes qui effectuaient une mission humanitaire (…) avec des missiles américains et allemands.”

Le chef de la commission parlementaire à la défense, Andrei Kartapolov, a également affirmé que l’avion avait été abattu par trois missiles Patriot ou Iris-T, des systèmes de défense antiaérienne occidentaux fournis à l’Ukraine. Selon lui, un autre appareil transportant 80 prisonniers ukrainiens volait au moment de l’accident et a fait demi-tour.

L’Ukraine n’a pas encore réagi à ce crash. Mais les médias RBK Ukraine et Ukraïnskaïa Pravda, citant des sources au sein de l’armée, affirment que l’appareil transportait en fait des missiles S-300, un modèle utilisé pour frapper le territoire ukrainien.





Source link

Leave a Comment