qui est Arnaud Rousseau, à la tête de la FNSEA


Du colza, du tournesol, du blé, de la betterave, du maïs, de l’orge … et la Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA). Arnaud Rousseau, 50 ans, est le patron du syndicat agricole majoritaire en France, depuis avril 2023. Agriculteur en Seine-et-Marne, à Trocy-en-Multien -où il est également maire – il a succédé à l’éleveuse porcine Christiane Lambert, la première femme à la tête de ce syndicat. Il était le seul candidat à cette succession. 

Arnaud Rousseau est aussi président du conseil d’administration d’Avril Gestionune firme agro-industrielle présente dans les huiles (Lesieur, Puget…). Dès 2005, il s’engage dans le syndicalisme agricole, avant de prendre la tête de la Fédération française des producteurs d’oléagineux et protéagineux (FOP), en 2017. Avant d’être élu à la tête de la FNSEA, où il était alors 1ᵉʳ vice-président, il avait notamment en charge le dossier de la PAC

Lors de son élection, Arnaud Rousseau avait accordé un entretien à l’AFP. Il y définissait ses objectifs : que les Français “continuent à avoir une alimentation produite en France, ce qui est de moins en moins le cas” (60% des fruits et la moitié des poulets sont importés). “Aujourd’hui, on a une agriculture qui perd des places dans l’assiette des Français. L’objectif, c’est de faire en sorte que cette tendance s’inverse”.

Colère du monde agricole

Depuis plusieurs semaine la colère gronde dans le monde agricole. Les manifestations et les actions de blocages se multiplient dans plusieurs régions de France ; en Occitanie, en Bretagne, dans les Pays de la Loire… Plusieurs dizaines d’exploitants bloquent par exemple l’autoroute A64. Les agriculteurs appellent le gouvernement à entendre leur “ras-le-bol” et leur “colère”. 

La FNSEA et les Jeunes agriculteurs dénoncent des charges financières et des normes environnementales jugées trop lourdes. Les exploitants réclament aussi “l’application de la loi Egalim”. Elle doit garantir un prix juste aux agriculteurs, des compensations financières face à l’augmentation des normes environnementales et à la concurrence internationale. 

Pour l’instant principalement localisés en Occitanie, les blocages pourraient s’étendre. Arnaud Rousseau a annoncé ce lundi que des “actions” seraient menées “aussi longtemps qu’il sera nécessaire”. Il a appelé à des “réponses concrètes” face à la “désespérance” des agriculteurs. 

Le patron du plus gros syndicat agricole français doit rencontrer Gabriel Attal dans la soirée. Un rendez-vous auquel doit également participer son homologue des Jeunes agriculteurs (JA) Arnaud Gaillot. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien



Source link

Leave a Comment