Open d’Australie : la pépite française Ksenia Efremova en quarts du tournoi juniors face à la n°3 mondiale


Six sets disputés, six remportés. Invitée au tournoi juniors de l’Open d’Australie, Ksenia Efremova confirme toutes ses promesses. Victorieuse de ses trois premiers matchs, la jeune française, naturalisée en septembre dernier, est désormais qualifiée pour les quarts de finale, lors desquelles elle affrontera la première tête de série de ce tournoi et troisième joueuse mondiale, la Slovaque Renata Jamrichova. Un nouveau beau défi pour la pensionnaire de l’académie Mouratoglou, qui a prouvé qu’elle n’avait pas froid aux yeux.

Car dès le premier tour, la jeune joueuse de seulement 14 ans s’est frottée à du lourd, la Tchèque Tereza Valentova, 9e mondiale chez les juniors et de deux ans son aînée. Mais il en fallait plus pour l’effrayer. Parfaitement sereine et appliquée, Ksenia Efremova a notamment parfaitement géré le tie-break de la première manche avant de dérouler. Les deuxième et troisièmes tours ont été comme le premier : maîtrisés.

« Le plus impressionnant, c’est sa mentalité »

La voilà donc en quarts de finale de ce Grand Chelem, le premier de sa (très) jeune carrière. Ce n’est toutefois pas son premier exploit marquant puisqu’elle a remporté, en décembre dernier, son premier tournoi chez les professionnelles. Engagée au tournoi de Monastir entre le 25 et le 31 janvier, la Française est sortie des qualifications avant d’éliminer toutes ses adversaires pour s’offrir un premier titre ITF. Elle compte donc déjà 12 points au classement WTA.

Mais avant de se mettre à plein temps sur le circuit, et de, probablement, filer rapidement vers les sommets, Ksenia Efremova veut tout rafler chez les juniors. Car la victoire est dans son ADN. « Le plus impressionnant, c’est sa mentalité, nous expliquait en septembre son entraîneur, Pierre Debrosse. C’est quelque chose qu’elle veut au plus profond d’elle-même. Parfois, elle joue très mal mais elle s’en sort quand même parce qu’elle s’arrache. Elle est prête à tout pour gagner. »

Ce jeudi, sur les coups de 1h du matin, il lui faudra tout de même un niveau de jeu élevé pour surprendre la Slovaque Renata Jamrichova et se frayer un chemin vers le dernier carré de son premier tournoi de cette ampleur. Pour atteindre les quarts de finale, la joueuse de 16 ans a également fait un sans-faute, ne concédant que 12 jeux lors de ses trois premiers matchs. La bataille s’annonce rude.



Source link

Leave a Comment