“Le Règne animal” et “Anatomie d’une chute” partent favoris, avec respectivement 12 et 11 nominations


Le film de Justine Triet a également été nommé cinq fois aux Oscars.

France Télévisions – Rédaction Culture


Publié



Mis à jour



Temps de lecture : 3 min

Un César, le 27 janvier 2017 à Breaute (Seine-Maritime). (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Une compétition qui s’annonce serrée. Le Règne animal de Thomas Cailley a obtenu le plus de nominations aux César 2024, mercredi 24 janvier, avec une présence dans douze catégories. Il est suivi de près par le film de Justine Triet Anatomie d’une chute, sélectionné onze fois – un nouveau tour de force au lendemain des nominations aux Oscars. Le film de Jeanne Herry, Je verrai toujours vos visages, est quant à lui sélectionné neuf fois. La 49e cérémonie des César aura lieu le 23 février à L’Olympia, présidée par Valérie Lermercier.

Trois réalisatrices, dont Justine Triet, sont nommées dans la catégorie de la “meilleure réalisation”. Les César s’épargnent la polémique de l’an dernier, lorsqu’aucune femme n’était nommée dans la catégorie “meilleure réalisation”. Justine Triet est en bonne voie pour devenir en février la deuxième réalisatrice de l’histoire du cinéma français à être sacrée, après Tonie Marshall pour Vénus Beauté (institut)… en 2000. 

Leaders et surprises

Anatomie d’une chute a déjà permis à Justine Triet de devenir, à 45 ans, la troisième réalisatrice de l’histoire à décrocher la Palme d’or au Festival de Cannes, figure en bonne place dans les votes des 4 705 professionnels du 7e art qui composent l’Académie. Il retrace en 2h32 le procès d’une femme, accusée d’avoir tué son mari, avec pour seuls témoins le garçon malvoyant du couple et leur chien. L’interprète du rôle, l’Allemande Sandra Hüller est nommée pour le César de la meilleure actrice.

Le Règne animal, film fantastique de Thomas Cailley à l’honneur pour cette édition des César, a conquis public et critique. Romain Duris, nommé pour le César du meilleur acteur, et Paul Kircher y jouent un père et son fils qui se retrouvent dans un futur proche où des humains ont commencé à muter en créatures animales. Le Procès Goldman de Cédric Kahn décroche huit nominations dont la catégorie “meilleur film”. L’acteur Arieh Worthalter se glisse dans la peau du militant d’extrême gauche Pierre Goldman.

Du côté du “meilleur film”, un premier long-métrage, Chien de la casse de Jean-Baptiste Durand, 38 ans, crée la surprise en se qualifiant. Cette oeuvre, qui comptabilise sept nominations au total, met en scène Anthony Bajon et un nouveau venu, Raphaël Quenard, 32 ans. Celui-ci confirme son statut à part: il est non seulement nommé dans la catégorie “révélation masculine” pour ce film mais également propulsé dans la catégorie “meilleur acteur” pour son rôle dans la comédie Yannick de Quentin Dupieux. Il y sera en concurrence avec Benjamin Lavernhe et Melvil Poupaud.

La popularité en salles n’offre aucune garantie

La popularité en salles n’offre aucune garantie. Aucune nomination pour les plus gros succès de l’année : Astérix et Obélix : l’Empire du milieu et la comédie Alibi.com 2. Le Consentement réalisé par Vanessa Filho et inspiré de l’affaire Matzneff, ne décroche que deux nominations. Le film, avec Jean-Paul Rouve et Kim Higelin, avait pourtant fait un carton auprès des ados grâce aux réseaux sociaux. Le film Les Trois Mousquetaires : D’Artagnan parvient tout de même à faire une percée en décrochant six nominations. 

Les membres de l’Académie auront un mois pour voter, avant la tenue de la cérémonie. Des César d’honneur seront remis à l’actrice et réalisatrice Agnès Jaoui et au cinéaste américano-britannique Christopher Nolan. La soirée sera un baptême du feu pour la nouvelle ministre de la Culture, Rachida Dati. Elle est souvent l’occasion de revendications politiques ou sociales : Roselyne Bachelot, une autre ancienne sarkozyste devenue ministre de la Culture d’Emmanuel Macron durant son premier quinquennat, n’a jamais digéré l’accueil qui lui avait été réservé aux César en 2021. “On pourrait attendre du monde du cinéma, gavé d’argent public, à défaut de reconnaissance – ne demandons pas l’impossible ! – du moins un salut bref et courtois au représentant de l’Etat lors de cette manifestation“, avait-elle cinglé dans un livre faisant le bilan de son passage rue de Valois de 2020 à 2022.

Retrouvez ci-dessous l’ensemble des nominations :





Source link

Leave a Comment