C’est important de défendre des idées nobles avec des mots vulgaires


Il est aujourd’hui l’humoriste le plus côté de sa génération, à savoir moins de 30 ans. Après le carton de Alors, il sort de la tournée de Ô dedans, spectacle dispo ces jours-ci sur les écrans. On y découvre notamment pourquoi, à 29 ans, Roman Frayssinet est déjà un vieux sage qui peut résister à tout, même à la tentation. “J’essaye en tout cas, j’essaye de comprendre comment je fonctionne et à quel point j’ai une facilité à m’autosaboter.” Voilà pourquoi le jeune homme est déjà devenu un vieux sage à 30 ans, expérience de vie qu’il décrit dans son spectacle Ô dedans.

“J’ai plein d’immaturité, mais la sagesse est mon ambition principale”

On dit parfois qu’il n’y a pas de hasard, mais des rendez-vous. Dans cette veine, l’humoriste croit beaucoup aux signes, comme celui qui, un matin, fut pour lui une prise de conscience. Sexe, alcool ou autre, de nature addictive, le jeune homme aimant essayer les échos était tenté de tout. “Une image qui n’était pas de moi où il y avait une sortie d’autoroute, accompagnée d’un message : “Là, il y a une sortie, tu la prends ou la prochaine est dans 20 ans”.

Il décide de tout arrêter très brutalement : “c’est comme si on m’avait donné un coup de pouce (…), soit t’y vas, soit tu continues d’être dans l’illusion“. La modération étant une idée un peu étrangère pour lui, ce sera rien.

Sauf peut-être le sexe, c’est différent, il peut être consommé de manière saine, “alors que l’alcool…“. Il se détache en tout cas de la sexualité au souvenir un peu étrange, un peu gênant, qui ne part pas quand on prend sa douche.

Tout arrêter sauf les vannes

Tout arrêter donc, sauf les blagues de cul, “les pauses lubrifiantes” comme il les appelle. On peut parler de tout, mais il faut des épices comme il le dit lui-même. Et puis aujourd’hui, beaucoup de personnes parlent de sujets très vulgaires avec beaucoup de sérieux, alors autant équilibrer un petit peu en proposant un brin de vulgarité. Ainsi, pour Roman Frayssinet, il est “important de défendre des idées nobles avec des mots vulgaires“.

Totémic

28 min

Du sexe au physique, il n’y a qu’un pas, le culte des apparences prend cher dans le spectacle. Les chirurgiens esthétiques par exemple sont “des gens qui ont la possibilité de sauver des vies, mais préfèrent sauver des comptes Instagram.

Moins de santiags, plus de confort

Au-delà des vannes, où la sobriété n’est pas de mise pour Roman Frayssinet, le jeune homme est devenu très sobre dans son apparence et ses tenues. Voulant être connu, il envoyait des teintures, des santiags, des fringues. Voyant, mais finalement pas confortables et très marketing. Aujourd’hui, c’est plutôt look un peu moins stylé, pour “le confort, et je me cache un peu“. Une célébrité qu’il a beaucoup voulue, mais avec laquelle il n’est pas super à l’aise, ou plus précisément pas super fan de tout ce qui va avec.

Où sera-t-il dans 10 ans ? “Là ou le destin en aura décidé“, qui sait, peut-être à écrire de la poésie ?

Écoutez Roman Frayssinet se poser un moment, et passer de la vanne à la confession au micro de Léa Salamé.





Source link

Leave a Comment