sa mère confie son “soulagement” après la mise en examen d’un suspect


La mère de Caroline Marcel salue l’interpellation et la mise en examen cette semaine d’un homme soupçonné d’avoir tué sa fille en 2008 dans le Loiret. Elle confie à BFMTV avoir été “secouée” par cette avancée soudaine dans l’enquête 15 ans après les faits.

Une bonne nouvelle pour ses proches. Françoise Marcel, la mère de Caroline Marcel, retrouvée morte en 2008 dans le Loiret, confie à BFMTV son “soulagement” après l’annonce samedi 20 janvier, soit 15 ans après les faits, de la mise en examen d’un homme suspecté d’avoir tué sa fille.

“15 ans d’une attente interminable”

Françoise Marcel raconte à BFMTV avoir été informée mardi de cette avancée importante dans l’enquête, alors que le suspect venait d’être interpellé en Ariège, où il réside aujourd’hui.

“J’étais secouée par cette nouvelle”, confie-t-elle.

Pendant des années, l’enquête ne connaît aucune avancée significative, mais Françoise Marcel assure n’avoir jamais baissé les bras. “Cela fait 15 ans que nous vivons une attente interminable, nous avons toujours gardé espoir”, jure-t-elle.

Une “femme très joviale”

Françoise Marcel décrit sa fille disparue comme une “femme très joviale, sportive et qui avait une passion pour la musique”.

Athlétique, elle aimait régulièrement faire du jogging, ce qui inquiétait sa mère. “Je lui disais souvent: ‘tu ne devrais pas courir seule'”, assure Françoise Marcel.

Caroline Marcel, 45 ans, disparaît le 22 juin 2008 alors qu’elle est partie faire un jogging. Son corps est retrouvé le lendemain en partie immergé dans le Loiret. Pendant des années, l’affaire piétine, aucune mise en examen n’a lieu. Faute d’éléments, cette affaire est évoquée dans l’émission Appel à témoins sur M6 en 2022.

Quinze ans après le meurtre de la joggeuse Caroline Marcel, le tueur identifié?
Quinze ans après le meurtre de la joggeuse Caroline Marcel, le tueur identifié?

Cette semaine, l’enquête s’accélère avec l’interpellation d’un homme de 34 ans. Domicilié à Pamiers, dans l’Ariège, il est sans emploi, vit en concubinage et est père d’une petite fille de 2 ans. Il est âgé de 18 ans au moment des faits et se trouve alors en stage chez un paysagiste, du côté d’Orléans.

L’ancien compagnon un temps soupçonné

Si cet homme est la première personne mise en examen dans cette affaire, un autre individu a un temps été soupçonné d’être impliqué dans la mort de Caroline Marcel.

Il s’agit de son compagnon de l’époque, Patrice C., avec lequel Caroline Marcel est en couple depuis 2 ans au moment des faits. De fait, après la découverte du corps de la quadragénaire, l’ADN de Caroline Marcel est retrouvé sous les ongles de son compagnon. Il est placé en garde à vue à deux reprises au début de l’affaire, mais aucune charge n’est finalement retenue contre lui.

“Depuis 15 ans, j’ai toujours eu des soupçons sur le compagnon de ma fille”, reconnaît Françoise Marcel encore aujourd’hui. Elle évoque notamment une “liaison toxique” et assure qu’une dispute était survenue au sein du couple, la veille de la mort de sa fille.

L’ancien mari de Caroline Marcel, Patrice A., s’est de son côté dit “satisfait” ce dimanche sur BFMTV après l’annonce de la mise en examen du suspect. “Ça n’enlèvera pas toute cette douleur et peine que nous avons”, confie-t-il cependant.

Boris Kharlamoff avec Juliette Desmonceaux



Source link

Leave a Comment