Marc Simoncini explique pourquoi il n’investit pas dans certains projets


Membre de l’équipe d’investisseurs de l’émission “Qui veut être mon associé”, Marc Simoncini a expliqué pourquoi il refusait de s’engager dans certains projets.

La quatrième saison de l’émission “Qui veut être mon associé” a commencé la semaine dernière sur M6. Au sein de l’équipe d’investisseurs – qui a notamment accueilli cette année l’ex-champion de basketball Tony Parker -, Marc Simoncini n’a pas manqué à l’appel depuis la première saison. Le chef d’entreprise, fondateur du site de rencontres Meetic, a néanmoins surpris des téléspectateurs en refusant d’investir dans plusieurs projets malgré des commentaires favorables.

“Certains d’entre vous ont remarqué qu’au moment de conclure et d’exprimer son intérêt (ou pas), les investisseurs donnent un avis plus ou moins tranché sur la qualité du projet, de l’équipe ou du marché. Pour ma part (et à quelques exceptions près), je m’efforce systématique de rester positif et bienveillant sur les projets”, a indiqué Marc Simoncini dans un message posté sur X (anciennement Twitter), assurant savoir “à quel point [le métier d’entrepreneur] est difficile, exigeant et aléatoire”.

Temps long et conflits d’intérêts

Pour justifier ses refus, le chef d’entreprise et juré de l’émission a évoqué les conflits d’intérêts, rappelant qu’il était “actionnaire de dizaines de start-up”, mais aussi le “manque d’intérêt” pour certains sujets. “Les entrepreneurs cherchent souvent un niveau d’accompagnement qui est illusoire si vous ne vous passionnez pas pour un projet”, a-t-il précisé. Par ailleurs, certains projets requièrent un “temps de développement très long” qui est “incompatible avec [son] âge”.

“Je comprends que ces raisons répétitives puissent être lassantes”, a avancé Marc Simoncini, “mais je me refuse à utiliser l’argument facile du ‘ça ne marchera jamais’ [car] je l’ai tellement entendu… et si peu écouté”.

Jérémy Bruno Journaliste BFMTV



Source link

Leave a Comment