Ian Bailey, condamné en France pour son meurtre est mort


Il est mort subitement à Bantry, une ville du comté de Cork au sud de l’Irlande. Le journaliste britannique, Ian Bailey, est décédé le 21 janvier après avoir souffert de deux attaques cardiaques l’année dernière, selon l’Irish Times. En mai 2019, l’homme de 66 ans avait été condamné en France à 25 ans de prison pour le meurtre de la productrice Sophie Toscan du Plantier

Le corps de cette productrice française avait été retrouvé le 23 décembre 1996 par une voisine, en contrebas de sa maison isolée de Schull, sur la côte sud-ouest de l’Irlande. Surprise chez elle, l’épouse du producteur de cinéma français Daniel Toscan du Plantier, avait fui et s’était débattue face à son agresseur. Son crâne avait été fracassé par une pierre plate et un parpaing. Les témoignages recueillis pendant l’enquête avaient désigné Ian Bailey comme principal suspect.

À écouter



L’INTÉGRALE – Affaire Sophie Toscan du plantier : dernière chance pour la vérité ?

00:37:49

Ian Bailey, suspect numéro 1

Ian Bailey, avait été placé deux fois en garde à vue en 1997 et 1998. Malgré tout, l’homme n’avait jamais été inculpé par la justice irlandaise, faute de preuves suffisantes dans une enquête émaillée de nombreuses difficultés.

Dans L’Heure du Crime, Frédéric Gazeau, auteur d’un documentaire Netflix sur l’affaire, était revenu sur les hypothèses du meurtre de sa cousine. “On peut toujours se perdre en conjectures, penser que Ian Bailey aurait fait ça pour la célébrité. Peut-être qu’il était attiré par Sophie, qu’il a pensé qu’il aurait une chance, qu’il s’est rendu chez elle en pleine nuit en espérant arriver à ses fins. Elle se serait débattu et les choses auraient dégénéré.”

À écouter



25. Meurtre de Sophie Toscan du Plantier : son cousin raconte son combat pour la vérité

00:27:59

Une enquête rouverte en 2022

À l’issue du procès à Paris, la justice française avait estimé qu’il existait “des éléments de preuves suffisants” pour condamner Ian Bailey malgré l’absence de preuve scientifique le reliant au crime. Mais l’Irlande a toujours refusé d’autoriser son extradition en France, malgré plusieurs demandes des autorités françaises. 

En Irlande, Ian Bailey restait donc libre, mais les autorités irlandaises avaient décidé de rouvrir le dossier, en 2022. L’homme, qui n’avait jamais cessé de clamer son innocence dans cette affaire, a emporté avec lui tous ses secrets. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l’actualité au quotidien



Source link

Leave a Comment