Premier League : Arsenal détruit Crystal Palace


Gabriel Martinelli auteur d’un doublé face à Crystal Palace.
HANNAH MCKAY / REUTERS

Les Gunners ont retrouvé des couleurs en championnat en s’imposant à domicile face à Crystal Palace (5-0).

Une magnifique réaction. Arsenal s’est largement imposé à domicile ce samedi après-midi face à Crystal Palace (5-0), lors de la 21e journée de Premier League, mettant ainsi fin à une série de trois matches sans succès. Les Gunners sont parfaitement entrés dans la rencontre. Mettant le pied sur le ballon, ils ont rapidement pris l’ascendant. Et ils ont su concrétiser cette domination. À la 11e minute de jeu, sur un corner côté gauche tiré par Declan Rice, Gabriel, lancé dans la surface de réparation, a placé une tête puissante piquée qui n’a laissé aucune chance à Dean Henderson. Menés au score, les Eagles ont essayé de réagir. Après un certain temps, ils ont su trouver le moyen de se mettre (légèrement) moins en danger défensivement et d’avancer dans le camp adverse…sans toutefois réellement inquiéter David Raya. Les hommes de Mikel Arteta ont cependant repris le contrôle du match. Et à quelques minutes de la pause, Gabriel, profitant d’une erreur de Dean Henderson sur sa ligne (notons qu’il a toutefois été gêné par Ben White), a inscrit sa deuxième réalisation de la journée de la tête…avec l’aide de la tête du gardien de but britannique (37e). C’est donc avec un avantage de deux buts que Martin Odegaard et ses coéquipiers sont rentrés aux vestiaires.

Dans le second acte, Crystal Palace s’est montré plus agressif et plus entreprenant. Notamment grâce à Eberechi Eze, qui a pris pas mal d’initiatives balle au pied. Mais ce samedi après-midi, Arsenal était supérieur. Et sur une contre-attaque éclair, initiée par une relance exceptionnelle de David Raya, Leandro Trossard a permis à son équipe de se mettre (définitivement) à l’abri après un enchaînement splendide feinte de frappe-tir puissant du pied droit (59e). Malgré cet écart de trois buts, les Eagles n’ont pas abdiqué. Ils ont continué de croire à un retour. En vain. Les Gunners ont maîtrisé la fin de la rencontre…et n’ont pas hésité à enfoncer le clou. Dans le temps additionnel, Gabriel Martinelli – entré en jeu en seconde mi-temps – a aggravé la marque à deux reprises…sur deux transitions, coup sur coup, à chaque fois en ouvrant son pied droit (90e+4 et 90e+5) . Avec cette (très) large victoire, nette et sans bavure, les joueurs de Mikel Arteta reviennent (provisoirement ?) à hauteur de Manchester City (3e, 43 points), et mettent la pression au leader, Liverpool. Palace, pour sa part, reste 14e (21 points).



Source link

Leave a Comment