Nicolas Bedos papa pour la première fois, le sexe du bébé révélé


Pauline Desmonts a annoncé qu’elle avait eu un enfant avec Nicolas Bedos ce samedi sur le plateau de « Quelle époque ! ». Elle en a profité pour défendre son compagnon, accusé de viol et agressions sexuels.

Nicolas Bedos est papa. Sa compagne Pauline Desmonts a annoncé l’heureuse nouvelle samedi soir sur le plateau de « Quelle époque ! ». La jeune femme a accepté de donner cette première interview télévisée pour la sortie de son documentaire sur les coulisses du tournage de la série « Alphonse », réalisée par son compagnon. « C’est une petite fille que je laisse là pour la première fois maintenant », a-t-elle confié à Léa Salamé.

Mais ce n’est pas tout. Pauline Desmonts a tenu à prendre la défense de Nicolas Bedos, accusé de viol et d’agressions sexuelles depuis le mois de juin 2023. « Moi je le connais par cœur, a-t-elle dit, oui il peut être odieux, oui il peut être excessif, provocateur, mais ce n’est pas un agresseur sexuel. »

La suite après cette publicité

Selon elle, Nicolas Bedos n’a « rien à voir » avec « les affaires dont on parle en ce moment » : « Tous ces comportements de prédation, de domination masculine, sur les plateaux » de cinéma. « La nature et le contexte des faits présumés sont très différents, a-t-elle avancé. On parle d’un problème d’excès, de fête, d’alcool. »

La suite après cette publicité

« Vous n’êtes pas près de le recroiser en boîte de nuit »

« Ce qu’il regrette c’est d’avoir continué à sortir comme un ado qu’il n’est plus. Toute cette affaire a accéléré cette prise de conscience et c’est un problème qu’il soigne et qu’il est en train de soigner. Vous n’êtes pas près de le recroiser dans une boîte de nuit avant un moment », a ajouté Pauline Desmonts, certaine que le père de sa fille n’est pas un « prédateur sexuel ».

Nicolas Bedos doit comparaître le 26 septembre prochain pour « agression sexuelle » sur Emma G. à Paris entre le 11 et le 12 mai 2023 « par personne en état d’ivresse manifeste » et pour « harcèlement sexuel » sur une seconde femme, Clémence A., commis entre le 14 et le 15 juin 2018 à Paris, a confirmé à l’AFP le parquet.



Source link

Leave a Comment