Décès du patron d’HelloWork, fauché par un automobiliste ivre et sans permis


Terrible drame dans les rues de Rennes, au cours de la nuit de jeudi 18 à vendredi 19 janvier, nous raconte Ouest-France. Le président et cofondateur du groupe HelloWork, éditeur de sites internet consacrés à l’emploi, a perdu la vie. Jérôme Armbruster a été fauché peu après minuit par un chauffard alors qu’il rentrait chez lui. Selon nos confrères, le conducteur âgé de 20 ans circulait à grande vitesse lorsqu’il a percuté le P-DG du groupe rennais, alors que la vitesse était limitée à 70 km/h. Jérôme Armbruster circulait alors à vélo.

«Il serait arrivé au niveau d’un feu tricolore se trouvant au rouge et n’aurait pas ralenti», avait indiqué en début de matinée le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc. Et d’ajouter : «Au même moment, un cycliste traversait et le véhicule l’a percuté violemment.» Quand il a prononcé ces mots, l’identité de la victime n’était pas encore connue. Le chauffard s’est ensuite enfui, mais les enquêteurs ont retrouvé son véhicule, une Renault Clio, 200 mètres plus loin. L’homme a finalement été interpellé à son domicile peu après 2 heures du matin.


À LIRE AUSSI

Salaire : “À terme, la loi pourrait imposer de l’afficher dans les offres”, selon le PDG de HelloWork

Père d’un adolescent de 17 ans

Déjà connu des services de police et condamné pour de nombreux délits routiers, l’individu a été placé en garde à vue pour «homicide involontaire par conducteur de véhicule terrestre à moteur et délit de fuite». Mais également pour «conduite d’un véhicule sans permis et conduite d’un véhicule en ayant fait usage de substances ou plantes classées comme stupéfiants et sous l’empire d’un état alcoolique».


À LIRE AUSSI

Les 10 secteurs qui recrutent le plus en ce moment

HelloWork avait été créé par l’homme d’affaires en 2000, d’abord sous le nom de OuestJob.com, avant que Le Télégramme n’en devienne actionnaire majoritaire. Cela lui avait permis de se développer en France. Le Monde était ensuite entré au capital du réseau RégionsJob.com, qui avait donc pris le nom de HelloWork en 2018. La même année, l’entreprise était devenue le premier site d’emploi privé français avec 2,2 millions de visiteurs uniques par mois. Le groupe emploie 530 personnes en France et son siège se trouve toujours à Rennes. Jérôme Armbruster était le père d’un fils de 17 ans.



Source link

Leave a Comment