l’entraîneur assistant des Warriors, Dejan Milojevic, succombe à une crise cardiaque


Dejan Milojevic, lors d’un match de présaison des Golden State Warriors contre les Denver Nuggets, à San Francisco (Californie), le 14 octobre 2022.

L’entraîneur assistant des Golden State Warriors, Dejan Milojevic, victime d’une crise cardiaque et hospitalisé en urgence dans la nuit du mardi 16 janvier au mercredi 17 janvier à Salt Lake City (Utah), est mort mercredi matin à l’âge de 46 ans, ont annoncé la ligue nord-américaine de basket (NBA) et la franchise californienne, mercredi soir.

Dejan Milojevic avait été victime d’un malaise lors d’un dîner d’équipe privé dans la soirée de mardi, entraînant le report du match prévu mercredi contre les Utah Jazz. La franchise des Golden State Warriors a déclaré que, « malgré tous les efforts pour le sauver », il était mort mercredi en fin de matinée.

« Nous sommes dévastés par la mort soudaine de Dejan [Milojevic] », a réagi Steve Kerr, l’entraîneur principal des Golden State Warriors, qui avait recruté le Serbe comme adjoint en 2021 et avec qui il avait conquis le titre de champion NBA en 2022.

« Il était tellement agréable à côtoyer. En même temps, il avait une expérience incroyable du basketball, à la fois comme joueur et comme entraîneur. C’était tellement logique pour nous de faire venir Deki », expliquait Steve Kerr dans une vidéo diffusée par les Golden State Warriors l’année dernière.

Dejan Milojevic avait été sacré champion d’Europe en 2001 avec la Yougoslavie en tant que joueur, puis était passé par des clubs en Serbie, en Espagne et en Turquie. Entraîneur principal du club serbe du Mega Basket, il avait aussi été adjoint de l’équipe nationale serbe aux côtés d’Igor Kokoskov, l’actuel assistant des Atlanta Hawks.

En Europe, il avait contribué au développement de plusieurs joueurs majeurs, dont le pivot serbe Nikola Jokic (double MVP – meilleur joueur de la ligue – et champion NBA en titre avec Denver) ou encore le Croate des Los Angeles Clippers Ivica Zubac, qui a déploré sur Instagram la perte de son « ami Deki ».

Minute de silence dans plusieurs salles NBA

Sur les réseaux ou devant les caméras, joueurs (Pau Gasol, Karl-Anthony Towns…) et coachs ont multiplié les hommages avant les matches de mercredi. « Tu as changé ma vie en si peu de temps (…) ta joie de vivre et tes rires vont nous manquer à jamais », a réagi le jeune arrière des Warriors Brandin Podziemski.

L’entraîneur serbe des Toronto Raptors, Darko Rajakovic, a lui regretté le départ « d’un modèle, en tant que joueur, [qu’]homme, [que] mari et [que] coach », qu’il connaissait « depuis l’adolescence ». « Lors de notre dernière rencontre, il parlait de son rêve de devenir un jour sélectionneur de la Serbie », a ajouté Rajakovic avant le match des Toronto Raptors contre le Miami Heat.

Dans sa carrière de joueur, Dejan Milojevic a glané trois titres consécutifs (2004, 2005 et 2006) de meilleur joueur (MVP) dans la Ligue adriatique, le championnat qui regroupe les meilleures équipes des pays de l’ancienne Yougoslavie. La star de la NBA Nikola Jokic a également été sacrée MVP de cette ligue en 2015, un an après l’actuel attaquant des Golden State Warriors, Dario Saric.

« J’enseigne à tous mes joueurs que le basketball n’est pas un travail, mais qu’ils doivent aimer le jeu », déclarait Dejan Milojevic à la radio-télévision bosniaque RTV lors d’une interview en 2018. Parce que si vous voulez faire quelque chose pour les vingt prochaines années, alors vous devez l’aimer beaucoup. Il n’est pas facile de supporter tous ces efforts si vous n’aimez pas quelque chose. Seuls ceux qui ont un amour sincère pour le jeu peuvent tout gérer avec beaucoup de succès. »

Par la voix de son patron, Adam Silver, la NBA a rendu hommage à Dejan Milojevic, « un collègue estimé et un ami cher à de nombreux membres de la communauté internationale du basketball ». Une minute de silence a été observée dans plusieurs salles avant le début des rencontres du jour, notamment au TD Garden de Boston, qui accueillait les San Antonio Spurs de Victor Wembanyama.

Le Monde avec AP et AFP



Source link

Leave a Comment