la Guinée équatoriale mate la Guinée-Bissau grâce à un triplé de Nsue


Après son match nul (1-1) lors de la première journée face au Nigeria, la Guinée équatoriale a remporté sa deuxième rencontre de la CAN en s’imposant face à la Guinée-Bissau (4-2) grâce à un triplé d’Emilio Nsue. Avec quatre points, le Nzalang nacional peut déjà rêver des huitièmes de finale.

Publié le : Modifié le :

2 mn

Leader et capitaine de la Guinée équatoriale, Emilio Nsue a littéralement porté son équipe ce jeudi 18 janvier face à la Guinée-Bissau pour la deuxième journée de la CAN 2024.  Avec un triplé retentissant (21e, 51e, 61e) pour une victoire (4-2) sans appel du Nzalang nacional sur les Djurtus. Si la Guinée-Bissau a rapidement égalisé, bénéficiant d’un but contre son camp d’Orosco (37e), Miranda s’est occupé de redonner l’avantage à son équipe dès le retour des vestiaires (46e) avant le show Emilio Nsue.

Ce triplé est un nouvel exploit pour celui qui avait déjà inscrit le but de la qualification de la Guinée équatoriale à la CAN 2022, la première acquise sur le terrain.

À lire aussiCAN 2024: le calendrier et le programme complet

Le joueur, né en Espagne à Palma de Majorque, de père équatoguinéen, avait décidé d’évoluer pour la patrie de son père après avoir connu toutes les sélections espagnoles, des U17 aux Espoirs. Formé comme latéral droit, poste qu’il a occupé la majeure partie de sa carrière chez les jeunes et en club, Nsue est devenu l’attaquant phare de sa sélection et même meilleur buteur de tous les temps de la Guinée équatoriale (20 buts).

À lire aussiSuivez le choc du groupe A entre la Côte d’Ivoire et le Nigeria en direct

Avec cette victoire acquise devant une Guinée-Bissau, battue une deuxième fois après le revers face à la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale peut commencer à rêver des huitièmes de finale avec déjà une place parmi les meilleurs troisièmes quasiment assurée.

La Guinée équatoriale n’est pas un gros d’Afrique, mais c’est certainement l’une des équipes qui a le plus progressé ces dernières années sur le continent. « Invitée » lors de ses deux premières participations (2012, 2015) en tant que pays organisateur, cette petite nation de moins d’1,5 million d’habitants a réussi l’exploit de faire au moins un quart de finale à chaque participation. 2024 est bien partie.

À lire aussiTout savoir sur les six groupes de la CAN



Source link

Leave a Comment