Luca Van Assche fait des étincelles, Caroline Garcia et Gaël Monfils éliminés


Luca Van Assche, célébrant sa victoire contre l’Italien Lorenzo Musetti, à Melbourne, en Australie, le 17 janvier 2024.

C’est la grosse performance de ce quatrième jour de compétition côté Français. Dans un match long de 3 heures et 45 minutes, Luca Van Assche, 79e joueur mondial, a sorti la tête de série numéro 25, l’Italien Lorenzo Musetti, mercredi 17 janvier. Mené deux sets à un, le jeune Français a inversé la situation pour l’emporter en cinq sets (6-3, 3-6, 6-7, 6-3, 6-0).

Au premier tour, Luca Van Assche s’était déjà imposé en cinq sets, face à l’Australien James Duckworth (6-7, 6-3, 3-6, 6-3, 6-3). Musetti, quant à lui, avait éliminé le Français Benjamin Bonzi dans une partie accrochée (7-6, 7-6, 4-6, 6-2). « Gagner deux matchs de suite en cinq sets, ça fait toujours plaisir. Je savais au fond de moi-même que je pouvais faire ces résultats. C’est assez fou d’avoir autant de Français [autour du] court ici, en Australie, alors qu’on est à l’autre bout du monde. On a presque l’impression de jouer à Roland Garros, ça motive encore plus », a partagé Luca Van Assche en conférence de presse.

Le Français de 19 ans atteint le troisième tour d’un Grand Chelem pour la première fois de sa carrière. Il affrontera le Grec Stefanos Tsitsipas, numéro 7 mondial, tombeur de l’Australien Jordan Thompson, pour une place en huitièmes de finale.

Garcia et Monfils s’arrêtent là

Dans le même temps, la numéro 1 française, Caroline Garcia, s’est inclinée face à la Polonaise Magdalena Frech, 69e joueuse mondiale. Une déception pour la Tricolore, qui s’était imposée au premier tour en livrant un match solide contre la Japonaise Naomi Osaka, ancienne numéro 1 mondiale, qui revient toutefois de quinze mois sans jouer.

La rencontre avait pourtant bien commencé pour la Lyonnaise, qui avait pris d’entrée le service de son adversaire. Menant 4-2, Caroline Garcia a déjoué et a concédé la première manche. Dans le deuxième set, elle n’est pas parvenue à s’imposer dans les moments-clés. Alors qu’elle servait pour le gain du set, la Tricolore s’est fait rejoindre et s’est inclinée lors du jeu décisif (2-7).

« Les émotions et le stress sont difficiles pour moi en ce moment. Mon rêve de gagner un Grand Chelem est toujours là. C’est dur physiquement et mentalement. Dans le match [contre Magdalena Frech], je n’arrivais plus à respirer. Donc comment je peux trouver la solution sur mon service si je n’arrive même pas à respirer, le truc le plus simple au monde », a-t-elle déclaré, en larmes, en conférence de presse.

Gaël Monfils ne fera pas mieux qu’un deuxième tour pour son dix-huitième Open d’Australie. Le Français s’est incliné en trois sets face à l’Argentin Tomas Martin Etcheverry (4-6, 4-6, 4-6), tête de série numéro 30, facile tombeur d’Andy Murray au premier tour.

Dans une rencontre pourtant accrochée, le Tricolore a commis beaucoup trop de fautes directes – 56, contre 23 pour son adversaire. Il s’est délecté de quelques fulgurances, mais son manque de régularité dans les échanges lui a coûté cher face au quart-de-finaliste de Roland Garros en 2023.

Après avoir pris une fois le service de l’Argentin, dans le premier, il n’a pas su convertir les quatre autres balles de break qui se sont offertes à lui dans la partie. Au troisième tour, Tomas Martin Etcheverry affrontera le Serbe Novak Djokovic, vainqueur dans la douleur de l’Australien Alexei Popyrin en plus de trois heures de jeu (6-3, 4-6, 7-6, 6-3).

Mannarino passe l’obstacle Munar en cinq sets

Comme au premier tour, Adrian Mannarino a eu besoin de cinq sets (6-3, 6-3, 1-6, 2-6, 6-3), mercredi, pour dominer son adversaire à Melbourne, l’Espagnol Jaume Munar, classé numéro 82 à l’ATP.

Newsletter

« Paris 2024 »

« Le Monde » décrypte l’actualité et les enjeux des Jeux olympiques et paralympiques de 2024.

S’inscrire

Après avoir facilement remporté les deux premières manches (6-3, 6-3), le numéro un français a connu un sérieux trou d’air, encaissant un sévère (1-6, 2-6). Solide du fond du court, très mobile, l’Espagnol de 26 ans a donné du fil à retordre à son aîné, dont le jeu d’attaque s’est parfois enrayé.

Mais Mannarino a su réagir dans la dernière manche. Solide mentalement, le gaucher français a retrouvé de l’agressivité au bon moment et a pu compter sur son service pour boucler le cinquième set sans trembler sur sa deuxième balle de match. Il affrontera au troisième tour le jeune Américain Ben Shelton (21 ans), actuellement classé numéro 16 à l’ATP.

Plus tôt dans la journée, Diane Parry s’est imposée contre la Russe Kamilla Rakhimova (7-5, 6-2). Au troisième tour, la Française affrontera la Russe Mirra Andreeva, 16 ans, tombeuse de la numéro 6 mondiale Ons Jabeur (6-0, 6-2). Dans le tableau masculin, Hugo Gaston s’est fait balayer par l’Américain Taylor Fritz, quart-de-finaliste de Wimbledon en 2023 (0-6, 3-6, 1-6). Quentin Halys s’est fait sortir en trois manches par l’Étasunien Sebastian Korda, 26e au classement ATP.

Jeudi, Clara Burel, Arthur Cazaux et Hugo Grenier seront les derniers Français à défendre leurs chances pour rejoindre Luca Van Assche au troisième tour de l’Open d’Australie 2024.



Source link

Leave a Comment